Peterbilt complète la révision de sa gamme de produits avec ses nouveaux modèles de poids moyen

Avatar

Peterbilt a complètement modernisé sa gamme de camions de poids moyen et dévoile quatre nouveaux modèles, couvrant les classes 5 à «Bébé 8».

Jason Skoog, directeur général de Peterbilt et vice-président de Paccar, a rappelé que le fabricant a fait son entrée sur le marché des véhicules de poids moyen en 1995 avec le modèle 330, et qu’il avait obtenu une modeste part de marché de 1,5 %. Depuis, il a augmenté sa part du segment pour atteindre un nouveau record de 10,9 % l’an dernier, et a vendu plus de 100 000 camions de poids moyen aux États-Unis et au Canada depuis 2010. Ces camions sont fabriqués à l’usine Paccar de Sainte-Thérèse.

Le nouveau Model 535 est un camion de classe 5 qui peut être conduit par des personnes ne possédant pas de permis de conduire commercial, et qui convient particulièrement bien aux marchés du crédit-bail et de la location, a souligné l’entreprise lors d’une présentation en ligne. Le Model 536 de classe 6 convient également aux locations journalières, au crédit-bail et aux travaux spécialisés légers, d’ajouter M. Skoog.

Les Model 535 et 536. (Photo: Peterbilt)

Les nouveaux modèles sont équipés d’une cabine de 2,1 mètres, plus large de huit pouces. La  hauteur de plancher est de 40,5 pouces et la hauteur de toit est de 74 pouces. La cabine plus large peut accueillir confortablement trois adultes, souligne M. Skoog, et il est plus facile d’y entrer et d’en sortir grâce à une hauteur de cabine plus basse, cette dernière se trouvant trois pouces plus près du sol.

De nouvelles portes à fermeture automatique sont dotées de fenêtres plus grandes pour offrir une meilleure visibilité. Le Model 535 et le Model 536 peuvent être commandés avec deux longueurs de capot, deux hauteurs de toit, des pare-chocs en composite et en acier ainsi que plusieurs configurations de réservoirs à carburant et à FED.

Le nouveau groupe d’instruments comprend un dispositif d’affichage numérique personnalisable de sept pouces, le plus grand du segment selon Peterbilt.

Le nouveau groupe d’instruments avec dispositif d’affichage numérique de sept pouces. (Photo: Peterbilt)

À l’extrémité la plus lourde du spectre, on trouve le Model 537 de classe 7 et le Model 548 de classe 8, qui remplaceront le Model 347 et le Model 348 respectivement. Parmi les améliorations, soulignons une nouvelle calandre fixe ainsi qu’un capot «vocationnel» trois pièces en Metton. Un capot aérodynamique peut également être sélectionné pour une meilleure visibilité.

Le 537 et le 548 disposent également d’une cabine de 2,1 mètres, qui offre un espace de rangement de 4,6 pieds cubes.

M. Skoog a déclaré que les nouveaux modèles – combinés au nouveau Model 579 récemment redessiné – représentent pour le fabricant de camions «la mise à jour la plus complète de notre gamme en 81 ans d’histoire».

Scott Newhouse, ingénieur en chef chez Peterbilt, ajoute que les commentaires des clients et des chauffeurs ont été sollicités et pris en compte lors de la conception des camions; un processus qui a duré cinq ans. Peterbilt a examiné la manière dont les chauffeurs interagissent avec le camion, et M. Newhouse a souligné qu’un chauffeur-livreur urbain pouvait entrer et sortir du camion jusqu’à 60 fois par jour. C’est ce qui a inspiré la hauteur de plancher plus basse et les ouvertures de porte plus larges.

Autre nouveauté sur les quatre modèles : une transmission automatique Paccar TX-8, jumelée à des moteurs Paccar PX mis à jour. La boîte automatique à huit vitesses peut détecter les changements de dénivellation de la route, l’accélération du véhicule, la demande de couple, le poids et la charge du moteur pour maintenir le camion dans le rapport le plus économe en carburant, affirme le fabricant.

Il ajoute que la nouvelle transmission offre des changements de vitesse «comme une voiture», procurant une économie de carburant pouvant atteindre 5 % par rapport aux modèles précédents.

Parmi les autres caractéristiques, soulignons une fonction de verrouillage automatique qui enclenche le frein à main en cas d’oubli; un double amortisseur de torsion permettant un verrouillage plus rapide de la première vitesse, pour des changements de vitesse plus doux et une accélération plus rapide; ainsi qu’une unité mécatronique et une unité de commande de la transmission combinées pour un entretien plus facile.

Les mises à jour des moteurs PX permettent des intervalles d’entretien plus longs pour les filtres à huile et à carburant, en plus d’optimiser la consommation de carburant, toujours selon le fabricant. Le PX-9 offre un couple nominal plus élevé dans les configurations développant 260, 350 et 360 chevaux, et une vitesse de chute du couple plus faible.

Entre-temps, le fabricant change l’image de sa transmission 12 vitesses existante en la rebaptisant TX-12, tandis que l’essieu moteur Paccar de 40K est rebaptisé Paccar DX-40 et que l’essieu avant de 20K s’appellera FX-20, dans un effort de rationalisation de l’image de marque. 

«Notre famille de composants exclusifs s’agrandit pour offrir encore plus d’avantages à nos clients», conclut M. Skoog. «Les futurs composants poursuivront la tendance à l’intégration de l’efficacité et des performances sur davantage de segments du marché.»

Les nouveaux camions peuvent être commandés dès maintenant et commenceront à quitter les chaînes de montage à Sainte-Thérèse en juillet.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*