Québec autorise les grands trains routiers à circuler tous les jours fériés

0

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) annonce qu’il lève l’interdiction de circulation des grands trains routiers (GTR) pour tous les jours fériés et ce, pour une période de trois ans. Cette mesure entre en vigueur à partir du 6 septembre 2020.

Un arrêté du ministre a été publié à la gazette officielle le 21 août 2020 à cet effet.

« En raison des avantages de l’utilisation des grands trains routiers sur le plan de la main-d’œuvre, des émissions de gaz à effet de serre, de la logistique et de leur bilan de sécurité routière, il est opportun que les GTR soient autorisés à circuler les jours fériés au Québec pour une période prolongée », indique le MTQ par voie de communiqué.

Cette annonce constitue une victoire pour l’ACQ, qui réclamait énergiquement cette modification depuis quelques années. Pour Marc Cadieux, PDG de l’ACQ, cette annonce améliore la compétitivité des transporteurs québécois face à ceux des autres provinces.

« L’arrêté ministériel fait en sorte que l’industrie pourra bénéficier du changement législatif dès les prochains congés, sans devoir attendre en raison des délais imposés par le processus d’adoption habituel », explique M. Cadieux. Cette période de trois ans donnera donc le temps au gouvernement du Québec d’inscrire la modification dans une loi à venir.

« C’est une excellente nouvelle », s’est exclamé Eric Gignac, PDG du Groupe Guilbault, quand nous lui avons fait part de l’annonce. « C’est une marque d’ouverture du gouvernement envers une approche qui a fait ses preuves et un outil qu’il nous donne pour atténuer un peu les problèmes de pénurie de main-d’oeuvre avec lesquels l’industrie doit composer. »

Cette annonce fera aussi en sorte de faciliter la vie des transporteurs. « C’était un casse-tête de planifier l’utilisation des GTR et des chauffeurs en fonction des jours fériés. Maintenant, nous pourrons planifier beaucoup plus facilement sachant que ces configurations pourront rouler 365 jours », de dire M. Gignac, qui espère maintenant que l’on pourra finaliser les discussions sur les horaires d’utilisation des GTR.

« Nous travaillons effectivement, aussi, à la libéralisation des heures d’utilisation des GTR », nous a confirmé Marc Cadieux,

 

Partager.

Laisser une réponse