Québec dit oui au prolongement de la route 138

0

SEPT-ÎLES, le 2 juill. 2020  – La région de la Basse-Côte-Nord a eu une bonne nouvelle aujourd’hui alors que le gouvernement du Québec a annoncé qu’il va de l’avant avec le prolongement de la route 138.

Un appel d’offres public pour la mise à jour de l’étude d’opportunité permettra de recueillir l’ensemble des données nécessaires afin de déterminer les meilleurs scénarios pour les tronçons entre La Romaine et Tête-à-la-Baleine ainsi qu’entre La Tabatière et Vieux-Fort.

Le gouvernement du Québec investira 538 889 000 $ d’ici 2022 afin d’entretenir et d’améliorer ses réseaux routiers et aéroportuaires dans la région de la Côte-Nord.

«Nous sommes heureux d’annoncer cette bonne nouvelle aux résidents de la Côte-Nord», de dire le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel. «Le projet de prolongement de la route 138 est un projet d’envergure et qui tient à cœur aux citoyens de la région et à votre gouvernement. Il permettra non seulement d’assurer la mobilité des citoyens du secteur, mais aussi de favoriser les liens économiques avec le reste de la province et celle de Terre-Neuve-et-Labrador. »

La réalisation des deux tronçons à l’étude entraînera la construction d’environ 300 km de route et de 3 500 traversées de cours d’eau.

Le projet a pour objectif de relier les localités de la Basse-Côte-Nord entre elles et avec le reste du Québec, tout en soutenant le développement du territoire nordique.

La réalisation des deux tronçons à l’étude entraînera la construction d’environ 300 km de route et de 3 500 traversées de cours d’eau. Diverses études restent à réaliser, notamment une étude d’opportunité et une étude de reconnaissance des sols.

Deux autres tronçons sont inscrits au Plan québécois des infrastructures, dans la catégorie «en planification», soit ceux qui sont situés entre Kegaska et La Romaine, ainsi qu’entre Tête-à-la-Baleine et La Tabatière.

Des travaux de déboisement ont été réalisés en 2019 par la communauté innue d’Unamen Shipu sur 8 km dans le secteur de La Romaine. Des travaux de forage sont en cours sur ces tronçons et les données recueillies permettront de terminer la préparation du projet qui est assujetti à la Directive sur la gestion des projets majeurs d’infrastructure publique, un processus qui détermine et encadre les mesures requises pour assurer la gestion rigoureuse des projets d’envergure.

Les tronçons entre Kegaska et La Romaine et entre Tête-à-la-Baleine et La Tabatière seront financés par la Société du Plan Nord et le ministère des Transports.

Partager.

Laisser une réponse