Rencontre sur la sécurité de la 117 dans les Laurentides

0

Le ministère des Transports du Québec a réitéré vendredi dernier son engagement à améliorer la sécurité de la route 117 et à assurer des déplacements fluides sur cet axe stratégique, notamment dans le secteur situé dans la région des Laurentides.

La députée de Labelle, Mme Chantale Jeannotte, doit d’ailleurs rencontrer demain, 15 janvier, le comité SOS 117 qui est devenu au fil des ans le porte-voix des utilisateurs de cette route qui aimeraient la voir passer à quatre voies et que certaines courbes soient redessinées afin d’en rehausser le niveau de sécurité. Des médias de la région, dont le journal Le Courant des Hautes-Laurentides, ont surnommé la 117 « la route de la mort ».

Chantale Jeannotte, députée de Labelle, rencontre SOS 117 le 15 janvier.

Outre Mme Jeannotte, le ministre des Transports, M. François Bonnardel et la ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région des Laurentides, Mme Sylvie D’Amour, confirment que la sécurité de la route 117 est une priorité pour le nouveau gouvernement et que les premiers résultats de la mise à jour de l’étude d’opportunité, en vue d’un réaménagement de la route entre Labelle et Rivière-Rouge, seront présentés au comité SOS 117 au cours des prochaines semaines.

Rappelons qu’au printemps 2018 le projet de réaménagement de la route 117, entre Labelle et Rivière-Rouge, a été inscrit au Plan québécois des infrastructures 2018-2028 dans la catégorie des projets à l’étude.

Une fois l’étude d’opportunité déposée, le ministère procédera à l’analyse et à l’élaboration de l’avant-projet préliminaire afin de déterminer la meilleure solution. Le dépôt de l’étude est prévu pour cet hiver.

« Comme députée de Labelle, l’amélioration de la sécurité et de la fluidité de la circulation sur le tronçon de la route 117 est un enjeu de la plus haute importance. C’est d’ailleurs pour cela que je travaille de concert avec plusieurs intervenants, dont le comité SOS 117. Je sais que le gouvernement du Québec en est conscient, et sa volonté de poursuivre une étroite collaboration avec les partenaires d’ici mérite d’être saluée », a déclaré la députée Chantale Jeannotte.

Partager.

Laisser une réponse