Résultats financiers de Daimler, qui scinde sa division « Trucks & Buses »

Avatar

La société Daimler, maison mère de Daimler Trucks North America qui commercialise chez nous les camions Freightliner et Western Star, a dévoilé aujourd’hui ses résultats financiers du deuxième trimestre de 2021.

Tous les montants qui apparaissent ont été convertis d’euros à dollars canadien, au taux de 1,48 dollar canadien pour un euro.

Daimler a vendu 112 100 camions à travers le monde au cours du deuxième trimestre de 2021. (Photo : newspress)

Malgré la pénurie mondiale de semi-conducteurs, les ventes de camions Daimler ont explosé de 94% au deuxième trimestre pour atteindre 112 100 unités, comparativement à 57 900 au cours de la même période l’an dernier. Du côté des autobus, 4 700 unités ont été écoulées comparativement à 3 100 au deuxième trimestre de 2020.

Les revenus combinés de la division Daimler Trucks & Buses ont également affiché une hausse intéressante, atteignant les 14,8 milliards $ au deuxième trimestre de 2021. Au deuxième trimestre de 2020, ce chiffre avait été de 9,18 milliards $.

Selon Daimler, ces résultats positifs sont attribuables à des hausses de ventes dans toutes les régions du monde dans un contexte de reprise économique, en plus d’une augmentation des revenus de service après-vente et d’une grande discipline dans le contrôle des coûts.

Voitures et véhicules commerciaux à part

Le fabricant a également décidé de scinder ses activités au sein de deux entreprises bien distinctes, chacune cotée en bourse séparément.

Il y aura ainsi une compagnie Daimler entièrement dédiée à la vente d’automobiles et de fourgonnettes et une autre qui sera centrée sur la commercialisation de véhicules commerciaux (camions et autobus).

Selon Daimler, cette disposition générera de la valeur pour ses actionnaires. Les modifications à la bourse de Francfort devraient être finalisées avant la fin de l’année 2021, si le vote des actionnaires cet automne est positif.

« Les deux compagnies opèrent dans des industries qui font face à des changements technologiques et structurels majeurs. Dans ce contexte, nous croyons qu’elles pourront fonctionner plus efficacement à titre d’entités indépendantes, dotées de solides liquidités nettes et libérées des contraintes liées à une structure de conglomérat », a déclaré Ola Källenius. Président du Conseil d’administration de Daimler et Mercedes-Benz.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*