Route 185 réaménagée en autoroute accueillant les grands trains routiers : Un pas de plus est franchi

0

 

Le ministère des Transports du Québec a lancé hier un premier appel d’offres en 2019 en lien avec la poursuite des travaux de construction de l’autoroute 85. Ces appels d’offres visent l’ensemble des travaux à réaliser pour la construction de l’autoroute 85 : structures, chaussées, échangeurs, terrassements, etc.

Lorsque le nouveau lien routier sera établi, les grands trains routiers pourront circuler de l’Ontario au Nouveau-Brunswick en passant par le Québec, ce qui est pour l’instant interdit en raison de la configuration de la route actuelle.

Les travaux de construction toucheront différents tronçons dans les secteurs de Saint-Antonin et Saint-Honoré-de-Témiscouata dès cette année. D’autres appels d’offres seront également lancés d’ici les prochains mois.

Le ministre des Transports François Bonnardel dit se réjouir de l’avancement du projet qui, souligne-t-il, entre dans sa phase finale. « Selon l’avancement des différents tronçons, une mise en service progressive des nouveaux segments de l’autoroute est prévue à compter de 2021 », a indiqué le ministre Bonnardel.

Sa collègue Marie-Eve Proulx, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, a quant à elle souligné l’impact positif que devrait avoir le réaménagement de la route sur l’industrie du transport par camion : « Cela améliorera le transport des marchandises, ce qui aura pour effet d’accroître notre activité économique régionale », a-t-elle déclaré.

Question d’illustrer le poids économique et politique du chantier justement, mentionnons que l’avis d’appel d’offres du gouvernement du Québec stipule que le projet est assujetti à l’Accord Québec-Ontario (ACCQO), à l’Accord Québec-Nouveau-Brunswick (AQNB), à l’Accord Québec-New York (AQNY), à l’Accord sur les marchés publics de l’Organisation mondiale du commerce (AMP), à l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union Européenne (AECG) ainsi qu’à l’Accord de libre-échange canadien (ALEC).

En 2018, le Ministère a poursuivi le déboisement du futur corridor de l’autoroute et commencé certains travaux de construction dans le secteur de Saint-Antonin. Le projet global de réaménagement de la route 185 en autoroute totalisant 94 km a été scindé en trois phases.

La phase III représente l’étape finale de la conversion de la route 185 en autoroute 85, aussi nommée l’autoroute Claude-Béchard en mémoire de l’ex-ministre libéral.

Le gouvernement du Canada contribue financièrement à ce projet.

Partager.

Laisser une réponse