Service alimentaire Gordon à Boucherville : agrandissement du centre de distribution et réduction des temps d’attente des camionneurs

0

En faisant passer de 15 à 34 le nombre de portes à ses quais de chargement et déchargement de produits réfrigérés, le centre de distribution de Service alimentaire Gordon à Boucherville sera encore plus convivial et générera moins de temps d’attente pour les camionneurs de sa flotte privée – 70 tracteurs, 15 camions porteurs et 115 remorques environ – et les chauffeurs de ses fournisseurs qui viennent d’un peu partout sur le continent.

« Une bonne partie vient du Québec parce qu’on achète beaucoup localement mais il y a aussi certains produits qui proviennent des États-Unis et de partout ailleurs au Canada », explique Sylvain Larivée, directeur du transport.

L’entreprise distribue des denrées alimentaires et autres produits connexes (savon, serviettes à mains, etc.) nécessaires à sa clientèle constituée de restaurants et institutions telles que les centres pour aînés. Service alimentaire Gordon dessert également des établissements carcéraux provinciaux.

Les travaux d’expansion qui permettent au centre de distribution de passer de 200 000 à 300 000 pieds carrés d’espace d’entreposage auront nécessité un investissement total de 51 millions $, dont 8 millions $ proviennent du gouvernement du Québec sous forme de prêt sans intérêt. Une contribution financière additionnelle de 146 160 $ provenant du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale est destinée à la formation de la main‑d’œuvre.

Cette formation sera certes bienvenue, dans la mesure où Service alimentaire Gordon a profité des travaux pour moderniser les différents outils technologiques de son centre de distribution, explique M. Larivée. « Tout a été pensé pour sauver du temps, améliorer la productivité et favoriser le déplacement des employés en toute sécurité », dit-il, ajoutant que des améliorations ont aussi été apportées en matière d’ergonomie.

À la faveur des travaux, la circulation dans la cour a été optimisée, ce qui devrait aussi faciliter le travail des camionneurs.

Ces améliorations ne peuvent que contribuer positivement à la rétention de la main-d’œuvre, les chauffeurs de qualité étant une denrée rare chez Service alimentaire Gordon comme ailleurs dans l’industrie. « On est constamment en embauche, ça n’arrête jamais », conclut Sylvain Larivée.

Partager.

Laisser une réponse