Traton s’entend avec Navistar

0

Traton SE, la division camions et autobus de Volkswagen AG, a déclaré vendredi qu’elle avait conclu un accord de principe pour acquérir Navistar International.

Traton, qui détient déjà 16,8 % du fabricant américain de camions, achètera le reste des actions de Navistar au prix de 44,50 dollars par action.

«Après des négociations intensives avec Navistar, nous sommes heureux d’avoir conclu un accord de principe pour une transaction», a déclaré Matthias Grundler, PDG de Traton.

«Nous sommes impatients d’achever nos vérifications préalables et d’obtenir les approbations nécessaires concernant cet accord passionnant, afin d’accueillir le nouveau membre de la famille Traton.»

L’accord a été conclu deux jours après que Traton ait fixé à vendredi midi (heure de l’Est) la date limite à laquelle Navistar devait accepter son offre déjà bonifiée de 43 dollars par action en espèces.

Navistar a présenté une contre-offre vendredi matin, selon laquelle le fabricant accepterait 44,50 dollars par action.

L’action Navistar a grimpé de 21% vendredi à l’annonce d’une possible transaction, atteignant un sommet intra-journalier de 43,65 dollars.

Traton avait d’abord offert 35 dollars par action le 30 janvier, mais a augmenté son offre le 10 septembre dernier.

Traton a déclaré que l’accord est toujours soumis à l’approbation des organes et comités exécutifs de Traton et Volkswagen ainsi que des actionnaires de Navistar.

«Il n’y a aucune garantie que les parties parviendront à un accord sur la documentation définitive de la transaction ou sur les termes de celle-ci, ni qu’une transaction, si un tel accord est conclu, sera finalement réalisée», a déclaré la société.

Collaboration Scania-Navistar

La division Scania de Traton collabore déjà avec Navistar pour offrir des véhicules et des services destinés aux opérations minières sur le marché canadien.

Les deux entreprises ont annoncé en octobre dernier qu’elles prévoyaient de soumettre un nombre limité de camions poids lourds hors route Scania à des essais par des utilisateurs sélectionnés d’ici la fin de l’année.

L’objectif est de fournir un soutien de classe mondiale aux clients internationaux dans le secteur minier ainsi que des camions destinés au transport lourd, au transport de marchandises générales, à la livraison de carburant, à la livraison d’eau et au transport de personnel, avaient-elles déclaré à l’époque.

Plus de 10 000 poids lourds Scania sont présentement en service dans les exploitations minières du monde entier.

Partager.

Laisser une réponse