Travailleurs étrangers temporaires : Ottawa promet de faire mieux

Avatar

La ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail, l’honorable Patty Hajdu, a rencontré aujourd’hui Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Reconnaissant l’urgence de la pénurie de main-d’œuvre au Québec et dans le reste du Canada, la ministre Hajdu a confirmé les mesures du gouvernement du Canada pour améliorer la prestation des services du programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET).

Dans l’industrie du camionnage, la gestion de ce programme a eu l’heur d’irriter plusieurs employeurs, ces derniers se plaignant de la méconnaissance du milieu du transport par les agents de programme, ainsi que des délais et coûts de traitement des demandes.

Entre le 1er avril 2018 et le 6 janvier 2019, le nombre de demandes d’étude d’impact sur le marché du travail provenant d’employeurs cherchant à embaucher des travailleurs étrangers temporaires a augmenté de 28%.

C’est dans cette optique que le gouvernement fédéral a récemment investi 1,7 million de dollars au Québec pour gérer l’accroissement des demandes et réduire les délais de traitement pour les employeurs qui se tournent vers le PTET lorsqu’ils sont incapables de pourvoir des postes avec des Canadiens ou des résidents permanents. Ces investissements s’ajoutent aux efforts continus visant à simplifier et à uniformiser la prestation de services aux employeurs, affirme Ottawa.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*