Travailleurs locaux : L’ANCAI perçoit un appui du premier ministre

0

L’Association nationale des camionneurs artisans Inc. (ANCAI), qui regroupe des transporteurs forestiers et de matières en vrac, se réjouit d’une récente intervention du premier ministre François Legault.

Selon l’ANCAI, une déclaration de M. Legault démontrerait son désir de favoriser l’embauche de travailleurs locaux sur différents chantiers. De passage à Sept-Îles le 16 août dernier, le premier ministre a indiqué : « Je pense qu’il est souhaitable qu’on commence toujours par utiliser les employés qui habitent [dans la région donnée]. Il n’y a personne qui aime le fly-in fly-out. On est mieux d’avoir les gens qui sont là de façon permanente. »

Pour les représentants des camionneurs artisans, cela signifie que le maintien des clauses sur l’emploi local fait partie des préoccupations du premier ministre. Selon l’ANCAI, « Ces clauses sont essentielles pour assurer les retombées locales, là où l’État québécois investit. De plus, elles empêchent le copinage. »

L’ANCAI voit dans ces clauses une belle opportunité de favoriser le développement régional grâce aux retombées des investissements gouvernementaux en infrastructures ainsi que l’émergence d’une relève, pas toujours enthousiaste à l’idée de se lancer dans le secteur du camionnage en vrac.

Disant formuler cette requête « au nom de l’intérêt public et de l’intégrité des dépenses en transport en vrac dans les chantiers de construction », l’ANCAI recommande au ministre des Transports François Bonnardel d’apporter les correctifs nécessaires le plus rapidement possible à la décision prise en 2012 de libéraliser 50% du transport en vrac dans les marchés publics.

Partager.

Laisser une réponse