Traverse Tadoussac/Baie-Ste-Catherine : Plus de de capacité et de confort pour les camionneurs

0

C’est aujourd’hui-même que le navire NM Armand-Imbeau II fait sa traversée inaugurale du fjord du Saguenay entre Tadoussac sur la Côte-Nord et Baie-Ste-Catherine dans Charlevoix, annonce la Société des traversiers du Québec (STQ).

Le NM Armand-Imbeau II. Photo : STQ

Le nouveau navire est plus vaste que le NM Armand-Imbeau de première génération qu’il est appelé à remplacer. En entrevue à Transport Routier, le porte-parole de la STQ, M. Alexandre Lavoie, explique que le NM Armand-Imbeau II affiche une capacité de transport de véhicules accrue de 47%, avec 110 unités équivalentes autos comparativement à 75 pour le vaisseau qu’il remplace. En haute saison touristique, cette capacité accrue devrait rendre plus rares les temps d’attente pour les camionneurs qui empruntent la route 138.

La traverse Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine relie en effet deux tronçons de la route nationale 138. Elle est d’une longueur de 1,6 kilomètre et le trajet s’effectue en environ 12 minutes, précise M. Lavoie.

Le salon des passagers du NM Armand-Imbeau II est plus vaste et doté d’une plus grande fenestration, ajoute le porte-parole de la STQ. D’autre part, une motorisation plus moderne permet d’atténuer les vibrations ressenties à bord, tant pour les passagers que les cargaisons des poids lourds. Au lieu d’être mues par un arbre d’entraînement traditionnel connecté à un moteur diesel, les hélices sont alimentées à l’électricité, le courant électrique étant généré par un moteur fonctionnant à la fois au diesel marin et au gaz naturel liquéfié, moins polluant.

En 2017, plus de 838 000 véhicules et 1,5 million de passagers ont utilisé la traverse Tadoussac/Baie-Ste-Catherine.

Photos ci-dessous : STQ

Partager.

Laisser une réponse