Un déchargement hasardeux cause le décès d’un chauffeur

0

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a dévoilé hier les conclusions de son enquête sur l’accident du travail ayant coûté la vie à un chauffeur de camion dépanneuse survenu en juin 2019 à Québec.

Le jour de l’accident, la victime effectuait la livraison de lourds tuyaux de fonte au garage municipal de la Ville de Québec à l’aide d’une dépanneuse.

Pour ce faire, il a stationné le véhicule et est monté sur sa plateforme afin de guider l’opérateur de la chargeuse sur roues dans ses manœuvres de déchargement. Alors que l’opérateur soulevait les trois derniers tuyaux de la plateforme à l’aide des fourches de levage, les tuyaux ont roulé en direction du travailleur, qui a reculé sur la plateforme et chuté au sol.

Les tuyaux de fonte ont poursuivi leur course et deux d’entre eux ont écrasé le chauffeur de la dépanneuse. Les secours ont été appelés sur les lieux et le travailleur a été transporté au centre hospitalier, où son décès a été constaté.

Selon le communiqué émis par la CNESST, « La gestion déficiente des activités de déchargement de matériaux a amené les travailleurs à utiliser une méthode de travail improvisée lors de la manutention de tuyaux de fonte dans la cour extérieure du garage municipal. »

La CNESST a exigé de l’employeur qu’il mette en place des méthodes de travail sécuritaires lors du chargement et du déchargement des plateformes de dépanneuses et qu’il en informe ses travailleurs. Elle a également exigé de la Ville de Québec l’élaboration de méthodes de travail sécuritaires pour la manutention des tuyaux de fonte. L’employeur et la Ville de Québec se sont conformés à ces exigences.

La CNESST transmettra les conclusions de son enquête à l’Association des professionnels du dépannage du Québec afin que ses membres en soient informés et le rapport d’enquête sera diffusé dans les établissements de formation offrant le programme d’études lié au transport pour sensibiliser les futurs travailleurs.

Après avoir logé quelques appels à des entreprises de remorquage, Transport Routier a pu confirmer qu’il n’est pas rare que celles-ci effectuent des opérations de transport général, en plus de leurs activités de dépannage. « Mais les camions doivent être plaqués adéquatement et les chauffeurs formés », a expliqué l’un des préposés à qui nous avons parlé.

On peut consulter le rapport d’enquête intégral en cliquant ici.

La dépanneuse sur le site de l’accident.

Partager.

Laisser une réponse