Un premier véhicule lourd électrifié dans l’industrie minière à ciel ouvert au Canada

Nicolas Trépanier

L’Institut du véhicule innovant (IVI), Propulsion Québec et le Conseil national de recherches du Canada (CNRC), en collaboration avec Adria Power Systems, Dana TM4, Fournier et fils, ainsi que Nouveau Monde Graphite, annoncent le développement d’un nouveau système de propulsion électrique et de son infrastructure de recharge rapide adaptés aux véhicules lourds de l’industrie minière à ciel ouvert. Ce projet est notamment rendu possible grâce à la participation financière du Programme d’innovation et croissance propre dans les secteurs des ressources naturelles de Ressources naturelles Canada, et du programme Innov-R du ministère de l’Économie et de l’Innovation, administré par InnovÉÉ. Bénéficiant également d’une contribution financière de la Société du Plan Nord, ce projet marque un tournant majeur dans l’électrification des véhicules lourds en Amérique du Nord.

À l’heure actuelle, il n’existe aucun camion lourd à propulsion électrique sur le marché répondant aux besoins opérationnels et climatiques difficiles des mines à ciel ouvert. Face aux nouveaux besoins de l’industrie, l’IVI, Propulsion Québec et le CNRC ont réuni des partenaires afin d’électrifier un premier véhicule lourd destiné au secteur minier.

Afin d’assurer la réussite de ce projet d’envergure, Fournier et Fils, un opérateur dans le secteur minier, mettra à la disposition du projet un camion Western Star 6900XD d’une capacité de chargement de 40 tonnes, ainsi que ses experts techniques qui assisteront les experts en électrification pour la conversion du camion qui accueillera les nouveaux composants. Les aspects de la motorisation seront développés par Dana TM4.

S’inspirant des nouvelles recommandations du Global Mining Guidelines (GMG), la conception de la batterie sera réalisée par l’IVI. Évaluée et mise à l’essai par le CNRC, la batterie répondra à des critères précis : elle devra être peu dispendieuse et adaptée aux conditions difficiles des mines à ciel ouvert. Ayant pour objectif d’avoir un coût d’opération moindre, ce véhicule électrique minier sera en mesure d’être utilisé toute l’année, et ce, même en hiver. Une infrastructure de recharge à grande puissance sera développée par Adria Power Systems.

Nouveau Monde Graphite, l’un des partenaires miniers du projet, prévoit utiliser 12 camions électriques, ce qui permettrait d’éviter l’émission de plus de 220 tonnes de GES grâce à l’économie de plus de 80 000 litres de diesel par an, selon des estimations préliminaires. L’entreprise, située à Saint-Michel-des-Saints, aspire à devenir la première mine à ciel ouvert 100 % électrique au monde.

Il est prévu que le prototype fasse ses premiers tours de roue en conditions réelles dès le printemps 2022 sur le site d’une carrière de Fournier et Fils et sur le site de Nouveau Monde Graphite.

«Nous aidons les sociétés minières à abaisser leurs émissions en investissant dans des technologies de réduction des émissions sur place, et les minières nous donnent un coup de main en faisant fonctionner les technologies propres dont nous aurons besoin pour atteindre la carboneutralité d’ici 2050», a déclaré Seamus O’Regan, ministre des Ressources naturelles du Canada

« Ce projet démontre l’efficacité de Propulsion Québec à stimuler le partage d’expertise entre les entreprises pour faire émerger des technologies propres. Le Québec est bien engagé dans le virage électrique, et le projet annoncé aujourd’hui s’inscrit parfaitement dans notre volonté de produire des véhicules commerciaux électriques. Je suis d’autant plus enthousiaste que le prototype sera utilisé dans une mine de graphite, un élément clé dans le développement de la filière batterie», a pour sa part déclaré Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*