V.A. à l’abri de ses créanciers le temps de se restructurer

0

Le Groupe V.A. a soumis, le 21 décembre dernier, une demande à la Cour afin de bénéficier de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC).

«Bien que cette décision n’a pas été facile à prendre, la direction du Groupe V.A. demeure confiante de pouvoir maintenant élaborer un plan financier et opérationnel qui assurera la pérennité de l’entreprise», peut-on lire sur la page Facebook de l’entreprise. «En agissant de la sorte, la direction du Groupe V.A. souhaite bénéficier du temps nécessaire pour mettre en place une stratégie visant la restructuration de ses actifs et lui permettre ainsi de remplir, le plus rapidement possible, ses engagements envers ses créanciers.»

La requête est déposée par V.A. Inc., Location V.A. Inc., 9288-7561 Québec Inc. et 9001-6346 Québec Inc., et mentionne «qu’un processus ordonné en vertu de la LACC sera bénéfique à l’ensemble de toutes les parties intéressées, en plus de maintenir 223 emplois».

La compagnie, fondée il y a 40 ans, a subi une baisse de rentabilité depuis 2012 en raison notamment de «la fermeture de plusieurs fabricants de meubles et électroménagers au Québec, l’industrie du meuble ayant connu une période de déclin et de rationalisation importante depuis 2011; la flotte de véhicules vieillissante qui fait augmenter les coûts d’entretien et qui nécessitera un investissement important à moyen terme; et la concurrence féroce dans le domaine du transport commercial, les détaillants et manufacturiers canadiens faisant eux-mêmes face à une concurrence accrue d’entreprises américaines plus présentes en ligne.

Le Groupe V.A. indique que «cette démarche légale n’a aucun effet sur ses activités et ses engagements professionnels auprès de ses clients qui pourront bénéficier durant cette période des mêmes services professionnels de qualité. Cette relance de l’entreprise se fera avec l’aide de spécialistes en redressement et l’entreprise pourra également compter sur des employés dont l’expertise reconnue a été une raison importante de ses succès passés et à venir».

«Ce plan de relance vise à établir une compagnie solide pour nos employés, nos clients et nos partenaires commerciaux. Nous sommes convaincus que ce processus nous permettra d’exploiter les forces déjà en place chez V.A. depuis plus de 40 ans pour nous mener au succès», a déclaré Jean-François Audet, président et chef de la direction du Groupe V.A.

Partager.

Laisser une réponse