Volumes de cargaisons: mieux en mai, signes de croissance en juin

Steve Bouchard

Les volumes de cargaisons sur le marché ponctuel au comptant canadien de Loadlink ont pris du mieux en mai, après avoir subi une baisse importante en avril. Sur une base mensuelle, les volumes globaux de cargaisons ont augmenté de 5% par rapport à avril, affichant toutefois une baisse de 42% comparativement à mai 2019.

«Les transporteurs dont la performance a été encore meilleure en mai sont en avance sur le marché», estime Claudia Milicevic, directrice principale et directrice générale de Loadlink Technologies. Avec les volumes du début juin qui laissent entrevoir d’autres signes d’amélioration, les transporteurs seraient bien avisés de garder un œil attentif sur les conditions du marché, en préparation d’une reprise de la demande du transport de marchandise.

La réouverture de l’économie partout en Amérique du Nord devrait générer encore plus d’activité et de demande sur le marché du transport de marchandise.

Loadlink Technologies estimait que les faibles volumes d’avril avaient probablement représenté le niveau plancher du transport de marchandise de cette période de pandémie de coronavirus. Avec les gains modestes du mois de mai, cette prédiction semble se matérialiser, alors que la réouverture de l’économie partout en Amérique du Nord devrait générer encore plus d’activité et de demande sur le marché du transport de marchandise.

Pratiquement toutes les régions du Canada ont vu des hausses de volumes de cargaisons en mai. Les cargaisons provenant des États-Unis ont connu des gains sur les marchés québécois (+25%) et ontarien (+15%).

La tendance a été moins marquée dans l’Ouest et le Canada Atlantique, les gains étant de 5% en moyenne.

Les cargaisons intra-canadiennes sortantes ont aussi grimpé dans toutes les régions, à l’exception de celles quittant l’Ouest canadien.

Les cargaisons provenant du Canada Atlantique, du Québec et de l’Ontario ont augmenté de 43%, 38% et 20% respectivement. Les cargaisons intra-canadiennes entrantes ont connu les gains les plus marqués au Québec (+33%) et en Ontario (+27%) tandis qu’elles déclinaient de 29% dans l’Atlantique.

Avec l’économie qui reprend du tonus des deux côtés de la frontière, les corridors entre juridictions qui ont affiché les meilleures performances ont en fait été des marchés transfrontaliers. Le Québec et l’Alberta sont les exemples les plus frappants de cette tendance, puisque ces corridors ont affiché les ascensions les plus marquées sur le marché ponctuel au comptant de Loadlink. Le tableau indique combien d’entreprises uniques supplémentaires ont affiché davantage sur ces corridors, démontrant un regain de vigueur d’activité dans une plus grande portion de l’industrie. Le plus grand nombre d’entreprises différentes affichant sur ces corridors peut être indicatif de la réouverture de secteurs économiques requérant plus de capacité de transport, à la suite de périodes prolongées d’inactivité ou de fermetures.

Les corridors interurbains suivants ont connu d’importantes améliorations des volumes de marchandise à transporter sur une base mensuelle. Malgré ces gains mensuels, les comparaisons sur une base annuelle démontrent toujours une certaine fragilité, alors que les effets de la pandémie vont continuer à se faire sentir sur le marché du transport et que l’attentisme demeurera répandu jusqu’à un rebond majeur dans l’industrie ou dans les conditions économiques dans leur ensemble se produise.

Avec les volumes du début juin à la hausse, certains corridors interurbains se sont particulièrement démarqués au cours des 10 premiers jours de juin par rapport aux 10 derniers de mai. Le corridor Vancouver (CB) vers Toronto (ON) en est l’exemple le plus frappant, entamant juin avec des volumes en hausse de 332% au cours de cette période. Le marché de Mississauga (ON) vers Québec (QC) a suivi avec des gains des 169% alors que le corridor de Houston (TX) vers Mississauga (ON) bondissait de 153%. Le corridor sortant de Calgary a aussi été fort achalandé, puisque les volumes en partance de cette ville et destinés à Edmonton (AB) et Winnipeg (MB) y ont bondi de 127% en moyenne.

À l’opposé, seuls quelques-uns des grands corridors ont connu des baisses d’affichages de cargaisons au cours de cette période. À titre d’exemple, les volumes de marchandise en provenance du Texas à destination du grand Toronto ont fléchi de 6% en moyenne. Cela incluait les corridors provenant de villes telles que McAllen, Laredo et Edinburg.

Steve Bouchard

Steve Bouchard écrit sur le camionnage depuis plus de 20 ans, ce qui en fait de loin le journaliste le plus expérimenté dans le domaine au Québec. Steve est le rédacteur en chef de l’influent magazine Transport Routier, publié par Newcom Média Québec, depuis sa création en 2000. Il est aussi le rédacteur en chef du site web transportroutier.ca, il agit comme rédacteur conseil du magazine L’automobile et il contribue aux magazines Today’s Trucking et Truck News.

Steve rédige aussi le bulletin électronique de Transport Routier, Les nouveautés du routier, et il participe à l’élaboration des stratégies de communication pour le salon ExpoCam de Montréal, propriété de Newcom.

Steve est détenteur d’un permis de conduire de classe 1 depuis 2004 et il est le seul journaliste de camionnage au Québec à avoir gagné des prix Kenneth R. Wilson de la Presse spécialisée du Canada, l’or et l’argent deux fois chacun.

Steve a occupé la présidence et la présidence du Conseil du Club des professionnels du transport du Québec et il représente les médias au comité des fournisseurs de l’Association du camionnage du Québec. En 2011, il a reçu le prestigieux prix «Amélioration de l’image de l’industrie» remis par l’Association du camionnage du Québec.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*