Navigation: Charbonneau

Environnement d’affaires
0

L’Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI), qui regroupe plus de 5 000 camionneurs artisans et de petites entreprises de camionnage en vrac, accueille favorablement le rapport de la Commission d’enquête sur l’octroi et la gestion de contrats publics dans l’industrie de la construction. L’ANCAI avait obtenu le statut d’intervenante pour les travaux concernant le ministère des Transports du Québec (MTQ). Lors de l’audition, le directeur général, Gaétan Légaré, avait dénoncé le manque d’encadrement de certains courtiers à but lucratif qui servaient des entrepreneurs pour la réalisation de fausses facturations. Depuis 2009, l’ANCAI dénonçait la culture de tricheurs, de corruption et de collusion qui s’étaient installés dans l’industrie de la construction. L’ANCAI est satisfaite de plusieurs recommandations mais croit cependant que les ministres doivent demeurer responsables de tout ce qui concerne le choix et l’octroi des contrats. En démocratie, ce sont les élus qui doivent rendre des comptes aux citoyens et c’est à eux de faire les choix et d’en assumer la responsabilité. Les élus vivent souvent avec des décisions des hauts fonctionnaires et ils ont l’obligation d’en prendre les responsabilités. L’ANCAI souligne le travail positif de la Commission Charbonneau qui propose des mesures d’encadrement pour les organismes publics qui n’ont pas les moyens de se payer des expertises assurant des contrats de qualité à des prix convenables.