COVID-19 et confinement : Autant de colis transportés qu’aux Fêtes

Avatar

Avec le confinement imposé dans le contexte de la pandémie de COVID-19, les consommateurs se tournent encore plus que d’habitude vers le commerce en ligne pour faire leurs emplettes.

Les organisations qui œuvrent dans le transport de colis tiennent le coup, même si le volume est inhabituellement élevé pour cette période de l’année. « Postes Canada traite et livre maintenant des volumes de colis comparables à ceux observés pendant la période des Fêtes », indique la société d’État par voie de communiqué.

À titre d’exemple, lundi dernier le 20 avril, plus de 1,8 million de colis ont été livrés par les services postaux.

Postes Canada avise toutefois sa clientèle que des délais sont à prévoir. Pas seulement en raison du volume élevé de marchandise à transporter mais aussi à cause d’un certain ralentissement dans les opérations, entraîné par les mesures additionnelles d’hygiène de et sécurité. « Ces mesures comprennent la distanciation physique dans des installations qui n’ont pas été conçues pour que des employés travaillent à deux mètres les uns des autres », explique Postes Canada.

Le secteur privé aussi

Lors de la présentation de ses résultats financiers pour le premier trimestre de 2020 dont Transport Routier a fait état, TFI International a certes indiqué avoir connu une décélération dans le secteur des colis au cours de cette période mais indiquait du même souffle anticiper profiter de cette manne.

Au cours de la conférence téléphonique, le président et chef de la direction de TFI International, Alain Bédard, a en effet déclaré voir émerger l’accélération du commerce électronique comme une tendance durable, les clients qui évitaient traditionnellement les commandes en ligne s’y étant habitués durant le confinement.

« Certains consommateurs s’habituent au commerce électronique. Je pense que cela va agir comme un catalyseur. Il va se développer plus rapidement que s’il n’y avait pas eu le virus », a déclaré le dirigeant de la plus grosse flotte de camions au pays.

En fait, il y a déjà un moment que TFI se prépare à cette déferlante de livraison de colis.

En juillet 2019, la firme a procédé à la nomination de Kal Atwal à titre de responsable de la division des livraisons « du dernier kilomètre » aux États-Unis, tâche qu’il assumait déjà en territoire canadien.

Kal Atwal, responsable des livraisons du dernier kilomètre chez TFI International.

Puis, au début du mois de mars 2020, TFI a fait l’acquisition des services de messagerie de la firme RRD, de Chicago aux États-Unis. Elle disait voir dans cette transaction l’occasion d’augmenter ses parts du marché américain des livraisons de colis le jour même.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*