Du Coke livré par camions autonomes électriques en Suède – Einride vise les USA

0

Coca-Cola est depuis longtemps associé à l’imagerie de Noël et les rennes qui tirent le célèbre traîneau proviennent de Suède. Pas étonnant que la division européenne de la firme de boissons gazeuses et autres breuvages ait choisi ce temps de l’année pour annoncer son alliance avec la firme suédoise Einride, spécialisée dans les camions autonomes électriques.

Coca-Cola European Partners compte mener un projet pilote aux abords de Stockholm, où les camions de livraison autonomes et électriques Einride seront utilisés pour transporter des produits Coca-Cola entre un entrepôt de cette firme et celui d’un détaillant en alimentation de la même région.

En plus des bienfaits pour l’environnement qu’amène l’utilisation de camions électriques, Coca-Cola European Partners n’hésite pas à parler de « numérisation » de son réseau de distribution en Suède.

Sur l’un des camions Einride qu’on aperçoit dans une vidéo corporative, une affiche indique que le véhicule autonome et électrique peut transporter 15 palettes totalisant 20 tonnes métriques (44 000 livres) dans un rayon de 200 km.

Bientôt en Amérique du Nord

Chose certaine, Einride dont nous avons déjà parlé des camions forestiers ici-même, vient consolider encore davantage sa crédibilité, elle qui a annoncé en octobre dernier avoir levé 25 millions de dollars américains afin de poursuivre la mise au point de la plateforme logicielle qui permet à ses camions de se mouvoir sans intervention humaine.

Même si 25 millions peuvent paraître « modestes » dans une industrie naissante et foisonnante, il ne faut pas perdre de vue que l’opération financière a été dirigée par des fonds d’investissement tels que EQT Ventures, Nordic & Baltic (Honda, Panasonic, la banque de coopération internationale du Japon, etc.) et Ericsson Ventures qui, eux, gèrent des centaines de centaines de millions d’euros. Le géant mondial de la logistique DB Schenker fait également partie des partenaires d’Einride.

« Ce financement nous permettra d’amorcer notre expansion vers les États-Unis et de nous appuyer sur notre solide feuille de route technologique afin de répondre à la demande croissante de la clientèle », avait alors déclaré Robert Falck, président et fondateur d’Einride.

Une photo promotionnelle montre d’ailleurs le camion Einride avec les gratte-ciels de Francisco en arrière-plan et certaines sources avancent que la firme suédoise pourrait avoir des bureaux aux États-Unis d’ici moins d’un an.

 

Partager.

Laisser une réponse