Jusqu’à 100 poids moyens électriques Kenworth à fortes racines québécoises assemblés en 2020

0

Paccar, le fabricant des marques Kenworth et Peterbilt, a annoncé hier avoir conclu une entente avec le fabricant et intégrateur de groupes propulseurs électriques Dana.

En collaboration avec Dana et sa division Dana TM4, le constructeur compte mettre l’accent sur l’électrification de ses poids moyens à cabine surélevée Kenworth K270E et Peterbilt 220EV. Le Kenworth K270 à émission zéro en montre à l’exposition Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas fait appel à un système d’entraînement direct Spicer couplé à un arbre et un essieu moteur réguliers Dana.

Dans fournit aussi la technologie de gestion électrique qui génère et emmagasine l’énergie du véhicule à l’aide d’un système de recharge embarqué et de deux modules de batteries. C’est également Dana qui a mis au point les logiciels et contrôles permettant le diagnostic de l’ensemble du système ainsi que sa transmission de données par télémétrie.

En réponse aux questions de Transport Routier, le responsable des communications corporatives chez Dana, Jeff Cole, confirme que le dispositif de propulsion électrique a de profondes racines québécoises puisque le système d’entraînement Spicer mentionné plus haut utilise un moteur électrique Dana TM4, entreprise dans laquelle Hydro-Québec détient une participation de 45% comme nous l’annoncions en juillet dernier.

« Incidemment, une bonne partie du système e-Power Spicer Electrified provient de notre acquisition de Nordresa, qui est également située dans la grande région de Montréal », ajoute M. Cole. Dana a annoncé son acquisition de la québécoise Nordresa en août dernier.

Objectif : 100 camions en 2020

Des options permettant un rayon d’action de 160 ou 320 km sont disponibles. La recharge des modules de batteries à haute densité peut se faire en environ une heure, faisant de ces poids moyens de classes 6 et 7 des candidats idéaux aux applications de cueillette et livraison locale ou encore de transport régional de courte distance, selon le fabricant.

« Kenworth compte produire jusqu’à 100 camions électriques de poids moyen à cabine surélevée en 2020 », déclare Kevin Baney, directeur général de Kenworth et vice-président de Paccar.

Le porte-parole de Kenworth, Jeff Parietti, confirme que les K270 électriques, tout comme leurs contreparties régulières au diesel, seront assemblés au Mexique.

Camions autonomes

Paccar a également profité du CES pour démontrer ses avancées en matière de camions autonomes, avec un Kenworth T680 à autonomie de niveau 4 faisant notamment appel à des technologies LIDAR (radar laser) et de GPS qui assurent une précision « au centimètre près », dit le constructeur.

Cinq ordinateurs enregistrent jusqu’à 1 TB (1000 GB) de données par heure de conduite.

Partager.

Laisser une réponse