Le marché de l’hydrogène en transport routier décollera dès 2027, dit Interact Analysis

Avec moins de 1% du marché mondial en 2021 et 3% en 2025, les véhicules électriques mus par des piles à combustible à l’hydrogène devraient entrer en production de masse durant l’année 2027, dit Interact Analysis (IA). C’est le moment où cet institut de recherche, qui s’intéresse notamment au marché des véhicules commerciaux, prévoit aussi une baisse de prix des technologies correspondantes.

Photo: First Hydrogen
Station de ravitaillement à hydrogène. (Photo: First Hydrogen)

C’est le coût d’exploitation élevé d’un camion qui empêche présentement le transport routier de se convertir massivement à l’hydrogène. Ça et l’absence d’infrastructures de ravitaillement tentaculaires. Graduellement, dit la firme britannique, se mettront en place les conditions permettant une transition accélérée.

Des limites à franchir

« L’infrastructure de ravitaillement des véhicules électriques à hydrogène présente, encore aujourd’hui, de nombreuses limites. Il est donc peu probable que l’on assiste à des changements importants dans l’infrastructure à hydrogène avant de nombreuses années », affirme l’analyste principal chez IA, Jamie Fox.

C’est également en 2027 que le marché des véhicules commerciaux dépassera celui des automobiles. En 2030, les camions, seuls, outrepasseront les ventes d’autos à l’hydrogène. C’est durant cette même année 2030 qu’on verra les véhicules commerciaux mus à l’hydrogène s’accaparer plus de 60% de ce segment.

« En raison du coût total de possession défavorable et du coût élevé des carburants, il est cependant peu probable que les véhicules à moteur à combustion interne à hydrogène deviennent les leaders du marché », dit M.Fox.

Actuellement, les autos fonctionnant à l’hydrogène représentent 87% de cette niche. Pour la période comprise entre 2025 et 2030, le taux de croissance annuel composé pour le marché du camionnage devrait atteindre 85%. Pour l’industrie véhiculaire globale, la croissance serait de l’ordre de 55%.

« Le nombre de véhicules à hydrogène devrait passer à 58 000 unités en 2030. Ce chiffre, qui couvre tous les véhicules routiers et non routiers (y compris les trains, les équipements agricoles, les camions et les voitures particulières), devrait connaître une croissance importante après 2030. L’adoption de cette technologie, prévoyons-vous, devrait atteindre plus de 400 000 livraisons d’ici 2040 », précise M. Fox.

Les piles et réservoirs

Malgré des limites soulevées quant au développement de l’hydrogène comme source d’énergie alternative au diesel, IA note que les livraisons mondiales de piles à combustible et de réservoirs à hydrogène sont et continueront à être en ascension.

En 2021, par exemple, 2 000 MW de piles à combustible ont été livrés à travers le monde. On prévoit, pour 2030, des livraisons de quelque 120 000 MW de piles. En ce qui a trait aux réservoirs à hydrogène, les livraisons passeront de 77 000 unités en 2021 à 3 600 000 en 2030.

Notons, pour terminer, que la Chine représente, de loin, le marché le plus proactif dans ce segment des véhicules commerciaux. Loin derrière l’Europe, à 11%, l’empire du milieu représentera, en 2030, 80% de tous les véhicules vendus à l’hydrogène dans ce segment spécialisé.

L’Amérique du Nord, de son côté, n’apparaît pas encore sur les radars des régions du monde où la conversion des flottes de camions est sur le point de décoller.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*