Les règles québécoises sur les heures de service reviennent à la normale samedi

0

La SAAQ vient tout juste de publier un bulletin qui annonce la fin de l’exemption relative aux règles sur les heures de conduite et de repos.

Elle suit en cela le gouvernement fédéral qui a fait de même pour le transport interprovincial le 30 avril.

« Compte tenu de la reprise graduelle des activités au Québec, les services de l’industrie du transport reviennent progressivement à la normale », indique la SAAQ, ajoutant qu’afin de prévenir la fatigue au volant et diminuer les risques d’accident, l’exemption prévue dans le Règlement sur les heures de conduite et de repos des conducteurs de véhicules lourds, en cas de sinistre ou de pandémie, ne s’appliquera plus.

Tous les propriétaires, exploitants et conducteurs de véhicules lourds devront donc, dès le samedi 16 mai (0h01), respecter les obligations réglementaires liées aux heures de conduite et de repos, peu importe le type de cargaison qu’ils transportent.

Les heures travaillées par un conducteur pendant la période d’exemption devront être comptabilisées à partir de ce moment.

En effet, comme le véhicule qu’il conduit ne fera plus l’objet d’une exemption, ses heures de conduite devront être prises en compte dans son cycle de travail.

« Il est important que le conducteur prenne les heures de repos nécessaires pour assurer le respect de la réglementation applicable et, donc, du cycle de travail prévu. Ces mesures visent à maintenir les routes sécuritaires », peut-on lire dans le bulletin de la société d’État.

La SAAQ ajoute qu’elle tient à remercier les professionnels de l’industrie du transport par camion pour leur travail exceptionnel avant et pendant la crise, et pour le travail qu’ils feront après celle-ci.

Partager.

Laisser une réponse