Paiements d’immatriculation : la SAAQ fléchit. Un peu.

0

Dans ce qui semble être une tentative de compromis avec les entreprises de camionnage qui demandent un report des paiements des droits d’immatriculation par manque de liquidités en cette période de COVID-19, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) a émis hier un bulletin d’information indiquant que ses contrôleurs routiers et autres représentants des forces de l’ordre feraient preuve d’ouverture.

L’immatriculation doit toujours être payée aujourd’hui mais, si un retard devait survenir, les agents seront tolérants, dit-on.

« Nous avons élaboré un document qui demande à tous les corps d’agents de la paix de ne pas tenir compte des dates d’expiration du permis de conduire et du certificat d’immatriculation », indique la SAAQ. « Les propriétaires et les conducteurs sont invités à conserver leurs documents et leur vignette, même si ceux-ci sont expirés », ajoute-t-on.

Le document PDF (en français et en anglais) pouvant être téléchargé en cliquant ici confirme cette tolérance de la SAAQ à l’égard des documents expirés.

Reste à savoir si les contrôleurs routiers du reste du Canada et des différents États américains seront convaincus de laisser passer un camionneur dont les papiers ne seraient pas en règle sur la base de ce seul document.

La SAAQ semble néanmoins confiante et indique : « La Société est en communication avec les autres administrations concernant les assouplissements qu’elle met en place dans le cadre de la COVID-19, afin de s’assurer qu’elles soient prises en considération. »

Partager.

Laisser une réponse