Sondage : des flottes prêtes à changer leurs itinéraires pour attirer des chauffeurs

0

Alors que les flottes s’attendent à de forts volumes de transport et à une rareté de main-d’œuvre en 2018, elles ajustent leur modèle d’affaires pour compenser, indique la firme CK Commercial Vehicle Research (CKCVR).

La CKCVR a mené un sondage auprès de 50 flottes en octobre dernier, et a découvert que des entreprises raccourcissent la longueur moyenne des voyages, et qu’elles effectuent davantage de transport régional afin d’être plus attrayantes pour les chauffeurs.

Des trajets plus courts permettent aux chauffeurs de rentrer à la maison chaque soir, un élément majeur sur la liste de souhaits de plusieurs d’entre eux, et les flottes espèrent que ces changements entraîneront une augmentation du recrutement et de la rétention des chauffeurs.

La majorité des participants au sondage ont indiqué que, parmi tous les défis à relever, c’est la pénurie de chauffeurs qui aura le plus de répercussions négatives sur leur entreprise en 2018.

Des trajets plus courts ont également entraîné une hausse des achats de cabines de ville, selon le sondage. La majorité des flottes sondées ont déclaré qu’elles étaient susceptibles d’acheter le même nombre d’unités en 2018 qu’elles ne l’ont fait en 2017.

Des analystes de la CKCVR prévoient que la forte économie, combinée à la pénurie de main-d’œuvre, entraîneront notamment une augmentation des taux de fret contractuels l’année prochaine.

Les flottes sondées par la CKCVR exploitent plus de 37 000 camions moyens et lourds et 85 000 remorques, et présentent un mélange de diverses données démographiques.

Partager.

Laisser une réponse