Subventions pour la formation et l’embauche d’autochtones

0

Les grands esprits se rencontrent, dit-on.

Quelques jours après que nous ayons annoncé que Ressources humaines camionnage Canada entendait mener une campagne de sensibilisation visant l’embauche de membres des Premières Nations, voilà que le gouvernement du Québec met l’épaule à la roue en annonçant un programme d’aide financière pour la formation et l’embauche de ces derniers.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet a en effet confirmé ce matin un investissement de plus de 13 millions $ par l’intermédiaire des Alliances pour la solidarité ainsi que du Programme d’aide à l’intégration en emploi des membres des Premières Nations et des Inuit (PAIPNI).

Le PAIPNI permet de financer jusqu’à 80% du salaire brut de la personne qui en bénéficie et de couvrir jusqu’à 100% des coûts directs liés à la formation. Il prévoit également des mesures d’accompagnement pour les personnes embauchées et du financement pour adapter le milieu de travail ou les outils en matière de ressources humaines pour une intégration réussie.

La mise en œuvre du PAIPNI se fait de concert avec les membres des communautés concernées afin de bien répondre aux besoins des travailleurs.

« J’encourage les membres des Premières Nations et les Inuit à poser leur candidature pour les emplois disponibles, puisque c’est en accédant au marché du travail qu’ils pourront faire bénéficier leurs communautés respectives de leurs talents et de leur savoir-faire », a déclaré le ministre Boulet en marge de cette annonce. Il a par ailleurs dit souhaiter que de telles initiatives allègent la situation de pénurie de main-d’œuvre au Québec.

Un modèle pour le reste du Canada

À titre de directeur des politiques et programmes de Ressources humaines camionnage Canada, Craig Faucette se réjouit de cette annonce du Québec.

En entrevue à Transport Routier, M. Faucette assure que cette synchronisation des financements accordés par Ottawa et Québec pour deux initiatives distinctes mais étroitement liées est entièrement le fruit du hasard.

Au sujet de l’annonce faite par Québec, il déclare : « C’est très encourageant, c’est le moins qu’on puisse dire. Cela semble une excellente opportunité pour les employeurs de l’industrie du camionnage du Québec. »

M. Faucette ajoute que l’organisation qu’il représente entend suivre de près l’initiative du gouvernement du Québec. « Des programmes comme celui-là sont sans contredit un pas dans la bonne direction », dit-il. Il ajoute que « ce serait l’idéal » que d’autres provinces suivent l’exemple du Québec, notamment pour franchir les barrières à l’emploi – notamment en matiere d’éducation – auxquelles font souvent face les autochtones.

Plus de détail sur le programme québécois à votre bureau de Services Québec ou en cliquant vers ce site.

Partager.

Laisser une réponse