Une subvention de 222 M$ pour améliorer les infrastructures routières en Outaouais

À quelques mois des élections provinciales, lesquelles sont prévues pour le 3 octobre prochain au Québec, le gouvernement caquiste de François Legault annonce une nouvelle qui saura réjouir les usagers de la route en l’Outaouais : une subvention de 22 122 000$ vient en effet d’être octroyée par le ministre des Transports, François Bonnardel, afin de réaliser, sur une période de deux ans, un total de 53 projets visant à bonifier certaines infrastructures routières névralgiques pour la région.

Accompagné du ministre de la Famille et ministre responsable de la région de l’Outaouais, M. Mathieu Lacombe, M. Bonnardel a dévoilé quelques uns des objectifs à atteindre pour 2022-2024 avec cet important montant : réparer des chaussées, entretenir et renforcer certaines structures, asphalter des sections de routes et élargir un tronçon de l’autoroute 50.

Quelques faits saillants

Dans ce cas particulier, le ministre a précisé que l’élargissement de l’autoroute 50 se fera, cette fois-ci, entre le chemin Findlay, à Gatineau, et à l’est du chemin Doherty sur 3,3km, à l’Ange-Gardien. La réfection de la rue Papineau, à Plaisance, s’effectuera, elle, sur 1,2km vers le nord à partir de la route 148. Il y aura, enfin, l’asphaltage du chemin de Point Comfort vers le nord jusqu’à la limite municipale de Gracefield.

« La mise en œuvre de ces nombreux projets permettra aux usagers de l’Outaouais de bénéficier d’infrastructures plus efficaces et sécuritaires, » disait le député de Chapleau, Mathieu Lévesque, lui aussi présent lors de l’annonce.

Il faudra donc prévoir, dans les prochains mois et les prochaines années, des alternatives afin de contourner efficacement les travaux sur l’autoroute 50, notamment.

Donnez votre avis

Vos données ne seront ni publiées, ni partagées.

*