Navigation: Entreprise

Nouvelles
0

ABS Remorques inc., un manufacturier canadien de semi-remorques à convoyeur, annonce que Manac inc. prend une participation minoritaire dans l’entreprise. «C’est avec une grande fierté que nous annonçons ce nouveau partenariat, lequel nous permettra d’accroître notre présence sur les marchés canadiens et américains.»

Environnement d’affaires
0

Volvo Trucks North America abolit 500 emplois supplémentaires à son usine du comté de Pulaski, aux États-Unis. Volvo indique que les coupures sont dues à la réduction prévue de la demande de camions. Le marché total des camions de Volvo Trucks North America sera en baisse de 20 pour cent, ce qui représente environ 60 000 camions.
L’entreprise a éliminé 300 emplois à cette même usine en septembre. Plus tôt cette année, l’usine de camions employait 2 800 travailleurs, alors que ce nombre était de 1000 au début de 2009. La seconde vague de mises à pied entrera en vigueur le 13 février. La baisse de la demande a été particulièrement difficile sur le marché des camions longue distance. L’entreprise et le syndicat local, UAW Local 2069, offriront des réunions de soutien aux employés concernés.

Environnement d’affaires
0

TransForce Inc., un chef de file nord-américain du secteur du transport et de la logistique, a annoncé son intention de changer la dénomination sociale de TransForce Inc. et d’adopter le nom de TFI International Inc. dans le but de refléter la portée géographique accrue de ses activités. Une assemblée extraordinaire des actionnaires de TransForce a été convoquée pour le 23 décembre 2016 à Montréal, afin d’examiner ce changement qui doit être approuvé par au moins deux tiers des voix exprimées par les détenteurs d’actions ordinaires de TransForce. Si le changement de nom est approuvé, TransForce déposera des statuts de modification pour le rendre effectif, et la Société prévoit que ses actions commenceront à se négocier à la Bourse de Toronto sous sa nouvelle dénomination avant la fin de l’année. Le symbole boursier de TransForce à la Bourse de Toronto sera également modifié pour devenir «TFII».

Environnement d’affaires
0

Le Règlement sur le permis spécial de circulation d’un train routier autorise la circulation de trains routiers d’une longueur hors normes (grand train routier) sur les autoroutes à chaussée séparée et aux abords de celles-ci. En vertu du Règlement, ces ensembles de véhicules peuvent circuler entre le 1er mars et le 30 novembre.

Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports reconduit cette année le projet de démonstration qui permet la circulation des grands trains routiers (GTR) en période hivernale (de décembre à février). Ce projet permet la circulation des GTR sur les routes visées par le Règlement à certaines conditions supplémentaires, qui ont pour objectif d’assurer la sécurité des usagers de la route. Pour être admissibles au projet, les entreprises doivent notamment avoir été titulaires d’au moins un permis spécial de circulation autorisant la circulation de GTR au Québec entre le 1er mars 2015 et le 30 novembre 2016; et détenir une cote de sécurité «satisfaisant», avec ou sans la mention «non audité».

Environnement d’affaires
0

Le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, M. Laurent Lessard, accompagné du ministre délégué aux Affaires maritimes, M. Jean D’Amour, a annoncé deux types d’aide financière à l’entreprise Termont Montréal inc., totalisant 3 347 780 $. Cette aide vise à mettre en place deux projets qui lui permettront de poursuivre son essor et de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de ses activités de transbordement de conteneurs au terminal Viau du port de Montréal. Un premier projet qui a bénéficié d’une aide financière consistait à remplacer deux grues mobiles fonctionnant au carburant diesel par deux grues-portiques électriques de classe post-Panamax. Les nouveaux équipements amélioreront la performance économique, énergétique et environnementale du port de Montréal. L’aide financière de 3,2 millions de dollars est accordée dans le cadre du Programme visant la réduction ou l’évitement des émissions de gaz à effet de serre par le développement du transport intermodal (PREGTI). Ce programme est financé par le Fonds vert dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques et pourvu d’une enveloppe de 41 millions de dollars d’ici le 31 mars 2017.

Environnement d’affaires
0

Alutrec, l’un des plus importants manufacturiers de remorques en aluminium au Canada, dont le siège social est localisé à Laurier-Station au Québec, annonce des changements à son actionnariat. Dans une perspective de continuité des activités et dans le but de mieux répondre aux défis qui jalonnent l’industrie, les actionnaires minoritaires ont procédé à l’acquisition de la majorité des actions de l’entreprise. Celle-ci pourra compter sur l’équipe d’expérience en place qui demeure active afin de conserver la même tradition qui a façonné sa réputation. Déjà actif au sein de l’entreprise depuis quelques années et bien informé des développements de la compagnie depuis sa fondation, Michel Parent reprendra le flambeau de Julien Nadeau, son neveu, à titre de nouveau président et chef de la direction de la société. Daniel Frenette assumera pour sa part la direction générale.

Environnement d’affaires
0

Transport Jean-Marie Bernier, de Métabetchouan–Lac-à-la-Croix, fermera ses portes le 22 octobre 2016. L’entreprise fondée en 1986 se spécialise dans le transport de bois d’œuvre. Le transporteur a envoyé à tous ses clients une lettre, datée du 13 octobre, annonçant et expliquant la fermeture : «Depuis plusieurs années, l’entreprise fait face à certaines difficultés, en lien notamment avec le contexte économique difficile des dernières années […] Jusqu’à tout récemment, nous avons redoublé d’efforts pour restructurer l’entreprise, mais certains facteurs hors de notre contrôle ont fait en sorte que nous n’avons pu mener cette démarche à terme pour le moment.» TVA Nouvelles a indiqué que l’entreprise, qui compte une succursale à Montréal, «a refusé de confirmer quoi que ce soit» quant à savoir si c’est bien une fermeture définitive. Il s’agit du deuxième coup dur en deux semaines pour l’industrie du camionnage au Saguenay-Lac-Saint-Jean, le concessionnaire Camions Inter 170, de Chicoutimi, ayant annoncé le 11 octobre dernier qu’il fermait ses portes.

Environnement d’affaires
0

Le calendrier des formations 2016 de l’Association du camionnage du Québec (ACQ) prendra fin le 1er décembre avec le cours Enquête et analyse de collisions en entreprise, organisé en collaboration avec L’Équipe Collision Expert (ECE). Parmi les formations qui compléteront le calendrier, soulignons : Protéger et améliorer son dossier PECVL (session avancée) : conseils et stratégie, visant à permettre aux professionnels du transport routier de mieux comprendre et d’améliorer leur dossier PECVL, et de saisir le lien direct entre le PECVL et la tarification des primes d’assurances. (3 novembre 2016) Transport de marchandises dangereuses : devenir formateur dans votre entreprise, organisée en collaboration avec le CFTR Saint-Jérôme/CFT Charlesbourg. (16 novembre 2016)

Environnement d’affaires
0

ISAAC a annoncé la vente de sa division de solutions minières à la compagnie Newtrax. L’acquéreuse, une entreprise montréalaise se consacrant au développement de solutions technologiques pour l’industrie minière, prendra le contrôle des opérations pour un montant non dévoilé. ISAAC continuera toutefois à manufacturer, à déployer et à offrir du soutien technique pour une période de transition de dix-huit mois afin d’assurer un service sans faille aux clients. ISAAC dit vouloir focaliser sur l’industrie du transport de marchandises. «Cela nous permettra de concentrer nos efforts à mieux servir nos clients du transport, tant au niveau de la recherche et du développement que du service à la clientèle», a déclaré son président, Jacques DeLarochelière. ISAAC occupe une place importante dans le marché de la télémétrie et de la télématique pour les parcs de camions au Québec et travaille à développer le marché canadien. «Notre croissance constante nous amène à faire des choix afin de conserver notre position de leader. La vente de notre division minière est en ligne avec l’atteinte de nos objectifs d’affaires.»

1 2 3 8