Morneau fait rebattre le cœur camionnage de Lévis avec un nouveau terminal

0

L’annonce faite aujourd’hui par le Groupe Morneau de la mise en service de son nouveau terminal de Lévis (secteur Saint-Nicolas) correspond parfaitement aux adages selon lesquels « La nature a horreur du vide » et « Le hasard fait bien les choses ».

Bien qu’il s’agisse d’une pure coïncidence, l’entreprise québécoise a en effet démarré les activités de son nouveau terminal de Lévis le 25 novembre dernier, soit environ deux semaines avant la faillite du groupe Celadon qui a entrainé dans son sillage les travailleurs d’Hyndman Transport et son terminal de… Lévis.

Pour le Groupe Morneau, Lévis était un choix naturel dans le cadre de son expansion et afin de ne pas compromettre son service à la clientèle. « Depuis son ouverture en 2007, notre terminal de Québec a vu son volume d’opérations augmenter considérablement, entraînant une surcharge importante » explique André Morneau, président du Groupe Morneau, ajoutant : « La création d’un nouveau terminal sur la Rive-Sud nous apparaissait alors logique. »

Selon l’entreprise qui estime être « le joueur numéro 1 dans le transport LTL au Québec » l’ajout du terminal de Lévis représente également plusieurs avantages, notamment la conciliation travail-famille alors que plusieurs employés de Québec résidaient déjà sur la Rive-Sud. Leur relocalisation à Lévis leur évitera les bouchons de circulation.

Quinze chauffeurs sont affectés au nouveau terminal, en plus de quatre membres du personnel administratif. Une douzaine de camions y sont rattachés.

Le nouveau terminal de 16 quais de chargement/déchargement fait près de 15 000 pieds carrés et est établi sur un terrain de plus de 435 000 pieds carrés, laissant ainsi place à d’éventuels besoins d’expansion.

Le bâtiment est adapté aux personnes handicapées, répondant en cela aux normes sur l’accessibilité qui s’appliquent aux entreprises de juridiction fédérale, ce qui inclut les transporteurs actifs dans plus d’une province.

Morneau n’est évidemment pas insensible à la situation des anciens chauffeurs d’Hyndman Lévis qui se retrouvent sans emploi et affirme être prête à les intégrer à son équipe, dans l’une ou l’autre de ses divisions.

Partager.

Laisser une réponse