Navigation: kilométrage

Environnement d’affaires
0

Il s’agit d’une première au Canada pour un réseau de centres de réparation de véhicules lourds, indique Truckpro. Les clients du réseau peuvent maintenant compter sur un vaste réseau de plus de 1 100 centres de services répartis au Canada et aux États-Unis. Par exemple, les clients qui ont besoin de travaux en vertu de la garantie et qui sont dans l’impossibilité de retourner à leur centre de services, soit le centre de services TruckPro ayant réalisé la réparation originale, pourront se rendre dans un autre centre de services TruckPro ou dans un centre de services NAPA pour camions (aux États-Unis) afin d’y faire faire les travaux. TruckPro annonce d’ailleurs l’arrivée de cinq nouveaux membres au sein de son réseau, soit A.R.J. Heavy Truck & Trailer Repair (Dauphin, Manitoba), P.G.L. Truck Centre Ltd (Brampton, Ontario), Popular Tire Sales & Service (Toronto, Ontario), Trius Inc (Fredericton, Nouveau-Brunswick) et Smith’s Diesel and Power Systems (Hampton, Nouveau-Brunswick).

Environnement d’affaires
0

Des chercheurs du laboratoire d’idées dédié au camionnage qu’est Performance Innovations Transport (PIT) ont partagé des résultats représentant 20 ans de recherche, qui prouvent une chose que toutes les mamans du monde savent depuis toujours : les vieilles habitudes ont la vie dure. Lors d’une présentation qui a débuté par «bienvenue à l’éco-conduite», Benoit Vincent, chercheur pour PIT, a indiqué à l’auditoire que son organisme utilise la télémétrie depuis 20 ans afin de surveiller le comportement des chauffeurs, et l’une des choses révélées est que même si les chauffeurs et autres membres du personnel peuvent apprendre de nouvelles façons plus efficaces de faire leur travail, ils rechutent rapidement à moins de répéter la formation. Et de l’appuyer par des données. «Il y a un danger que les chauffeurs reprennent leurs vieilles habitudes à peine quelques mois après avoir complété la formation», avance-t-il.

Environnement d’affaires
0

Une nouvelle étude révèle que les flottes américaines ont tendance à délier les cordons de leur bourse dans le but de trouver et de garder des nouveaux chauffeurs de camion. L’étude en question, menée par l’American Trucking Associations (ATA), démontre que, dans sept des neuf catégories, les chauffeurs de camion aux États-Unis atteignent ou dépassent le revenu moyen des ménages américains s’élevant à un peu plus de 53 000 dollars par année. Le revenu médian des chauffeurs s’établit à un peu plus de 46 000 dollars pour les chauffeurs nationaux de fourgon transportant des charges complètes sur routes irrégulières, et à plus de 73 000 dollars pour les chauffeurs de semi-remorques pour compte propre.
«Les données de notre étude sur l’indemnisation des chauffeurs (Driver Compensation Study), qui couvre 130 flottes et plus de 130 000 chauffeurs, démontrent que plus que jamais, le camionnage constitue un excellent choix de carrière», a déclaré Bob Costello, économiste en chef pour l’ATA. «Les flottes augmentent les salaires et offrent de généreux avantages sociaux afin d’attirer et de garder leurs chauffeurs, et ainsi faire face à la pénurie de chauffeurs.»