Navigation: Lithium

Environnement d’affaires
0

Le camion autoroutier électrique Nikola One, dont on a beaucoup vanté les mérites, a fait ses débuts la nuit dernière. Trevor Milton, fondateur et président-directeur général de l’entreprise, a dévoilé que le système d’entraînement électrique du camion serait alimenté par une combinaison de piles à hydrogène, de batteries au lithium-ion et de freinage par récupération. M. Milton a ajouté que le camion serait en production d’ici 2020, avec un taux de construction annuel prévu de 50 000 unités. Les spéculations allaient bon train au cours des derniers mois quant à savoir si le camion et le projet en soi étaient bien réels, c’est-à-dire un camion qui sera bientôt sur la route, transportant du fret. Bien que cela reste à voir, la présence très visible de géants de l’industrie comme Ryder System, Meritor et U.S. Express apporte davantage de crédibilité au projet. M. Milton, qui a fait son entrée à bord d’un véhicule électrique hors route baptisé Nikola Zero, a débuté la présentation par une citation d’Oren Harari qui, selon lui, résume tout ce qu’il a tenté d’expliquer aux gens depuis le début du projet : «La lumière électrique ne provient pas de l’amélioration continue des chandelles.»