Navigation: Dimensions

Environnement d’affaires
0

Le Règlement sur les normes de charges et de dimensions applicables aux véhicules routiers et aux ensembles de véhicules routiers exige que les capacités des pneus et de l’essieu directionnel soient disponibles lors d’une intervention de contrôle sur route. Ces informations sont exigées afin de pouvoir autoriser la limite de charge maximale des catégories d’essieux. Dans la majorité des cas, la capacité des pneus est inscrite sur le flanc des pneus, et la capacité de l’essieu directionnel sur le cadre intérieur de la porte du conducteur. Néanmoins, il est possible que ces informations ne soient pas présentes sur certains types de véhicules tels qu’un véhicule-outil (par exemple : niveleuse, chargeuse, tracteur de ferme). L’exploitant d’un tel véhicule pourrait voir ces limites de charges axiales diminuées, à moins qu’un document officiel atteste de ces informations et qu’il soit à bord du véhicule. Ce document peut être délivré par le fabricant, le concessionnaire, l’autorité gouvernementale compétente ou un ingénieur. Il doit comprendre le nom, l’adresse et la signature de la personne, de l’organisation ou de l’entreprise qui l’a délivré, la capacité de l’essieu directionnel et la capacité des pneus, le numéro d’identification du véhicule et les caractéristiques des pneus. Le document doit pouvoir être remis à l’agent de la paix qui effectue le contrôle des limites de charge du véhicule ou de l’ensemble de véhicules.

Environnement d’affaires
0

Le Québec pourrait bientôt émettre un permis spécial permettant l’utilisation de grands trains routiers plus longs. Ce permis autoriserait la circulation d’un ensemble tracteur/semi-remorque ou d’un train double de type B dont l’empattement du tracteur est supérieur à 6,2 mètres, et permettrait donc l’utilisation d’ensembles d’une longueur hors tout de 27,5 mètres, comparativement à 25 mètres actuellement. En Ontario un tel permis est en place depuis le début de janvier 2015. Cet allongement laisserait de l’espace pour incorporer les technologies de réduction des émissions (génératrices, réservoir de DEF, système de post-traitement); il permettrait aussi l’aménagement de compartiments-couchettes plus appropriés à une gestion efficace de la réglementation sur les heures de service. «Présentement, s’ils veulent respecter la longueur hors tout maximale de 25 mètres pour les trains routiers de type B, les transporteurs doivent utiliser des tracteurs dont l’empattement varie de 5,6 à 5,8 mètres. Or, il est difficile d’installer toutes les technologies anti-pollution dorénavant requises et de bénéficier d’un compartiment-couchette de bonne dimension avec un tel empattement», explique Normand Bourque, coordonnateur des dossiers techniques et opérationnels pour l’Association du camionnage du Québec (ACQ). M. Bourque précise que cette modification n’a pas pour objectif d’augmenter la capacité de chargement ni en volume, ni en masse. «La longueur de caisse maximale (espace entre l’avant de la 1re remorque et l’arrière de la 2e) demeurerait à 20 mètres».

Environnement d’affaires
0

Le gouvernement de la Saskatchewan a approuvé une nouvelle réglementation sur le camionnage, combinant des règles entre la Saskatchewan, l’Alberta et la Colombie-Britannique par le biais d’un nouveau partenariat de l’Ouest. «Ces changements permettront à l’industrie d’accroître l’efficacité grâce à des coûts d’exploitation réduits et des formalités administratives réduites», a déclaré Don McMorris, ministre des Routes et de l’Infrastructure. «Ces modifications donnent à l’industrie plus d’options pour le transport de marchandises, en fonction des combinaisons tracteur/remorque et des dimensions internes.» L’objectif de la nouvelle réglementation est de rendre le camionnage interprovincial plus facile, plus efficace et plus rentable.

Environnement d’affaires
0

Le 2 février 2014, la zone de comportement «Conformité aux normes de charges» de la Politique d’évaluation des propriétaires et des exploitants de véhicules lourds deviendra «Charges et dimensions». Voici un survol des principaux changements apportés à cette zone de comportement. La zone «Charge et dimensions» regroupera toutes les infractions liées aux points suivants : Dimensions excédentaires, Surcharge axiale, Surcharge par rapport à la masse totale en charge permise, Non-respect d’une restriction de charges sur les ponts et viaducs, Permis spéciaux de circulation. Des infractions relatives aux articles du Code de la sécurité routière (CSR) en feront également partie. Les seuils des zones de comportement «Charges et dimensions» et «Comportement global de l’exploitant» ont été ajustés afin de tenir compte du regroupement des infractions et de la nouvelle pondération des événements.