Montréal accueille les ministres des Transports de partout au pays

0

C’est ce lundi 21 janvier que le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, accueille son homologue fédéral Marc Garneau ainsi que les ministres responsables des transports et de la sécurité routière des autres provinces et territoires du Canada.

Selon les documents obtenus par Transport Routier auprès de Transports Canada, les discussions seront divisées en sept grands thèmes, dont la sécurité routière avec en toile de fond la conduite avec les facultés affaiblies par les drogues ainsi que la distraction au volant. La sécurité des véhicules commerciaux de façon globale doit également être abordée.

L’harmonisation des règles de camionnage – un pas a été fait récemment vers l’abolition des pénalités de poids aux utilisateurs de camions dotés de pneus à bande large – d’un océan à l’autre sera également au menu, afin de soutenir l’activité commerciale domestique et internationale.

Il sera également question d’accès au territoire via le thème du transport vers les régions éloignées. Ce devrait être pour le Québec l’occasion de mettre sur le tapis des dossiers tels que le développement de la route 138 qui permettrait de désenclaver la Côte-Nord de son isolement. Le fédéral a été interpellé à ce sujet il y a quelques semaines lorsqu’une délégation d’élus régionaux s’est rendue à Ottawa pour réclamer sa participation à ce projet qui sommeille depuis des décennies.

On ne sait pas encore si des représentants des Premières Nations seront assis autour de la table, mais ils seront au cœur de certains débats. Leur aval est en effet essentiel au déploiement du réseau routier lorsqu’il doit passer sur des terres ancestrales, sans compter que les autochtones représentent un bassin de main-d’œuvre largement sous-utilisé au sein de l’industrie du camionnage, qui a pourtant un criant besoin de main-d’œuvre, notamment de chauffeurs.

Et justement sur le thème des camions sans chauffeurs, les questions des véhicules autonomes et connectés figurent elles aussi à l’ordre du jour, tout comme les véhicules électriques à émissions zéro.

Ce dernier sujet pourrait faire des étincelles puisque le dossier de l’énergie a fait l’objet tout récemment encore d’un froid entre le Québec et l’Alberta, le premier ministre François Legault ayant plus ou moins qualifié de « sale » le pétrole albertain, sa vis-à-vis Rachel Notley rappelant à M. Legault que le Québec bénéficie de la péréquation justement grâce aux revenus tirés du pétrole de l’Ouest.

Une rencontre avec les médias est prévue à la fin de la réunion, à l’hôtel Omni Mont-Royal de Montréal.

Partager.

Laisser une réponse