Ministre

Obligation d’avoir un essieu autovireur dans les catégories d’essieux B.44 et B.45 après le 31 décembre 2014

Une demande a été déposée au Ministère des Transports du Québec (MTQ), il y a quelques mois, afin de reporter la clause qui stipule qu’à compter du 1er janvier 2015, les remorques munies d’essieux de catégorie B.44 ou B.45 devront obligatoirement avoir un essieu autovireur. Après avoir analysé les arguments soumis et à la suite de l’analyse des impacts possibles, le MTQ confirme que la mesure annoncée en 1998, qui prévoit que l’essieu autovireur est requis dans les configurations d’essieux B.44 et B.45 du Règlement sur les normes de charges et de dimensions des véhicules routiers, est maintenue. Il n’y aura donc aucun prolongement au-delà du 31 décembre 2014 de la mesure transitoire qui permet de remplacer l’autovireur prévu aux configurations B.44 et B.45 par un essieu simple relevable. Ainsi donc, à compter du 1er janvier 2015, les groupes d’essieux de catégorie B.44 ou B.45 munis d’un essieu relevable feront l’objet d’une réduction de charge permise de l’ordre de 6 000 à 8 000 kg par rapport à ce qui est accordé présentement.

La ministre Raitt annonce une nouvelle réglementation concernant l’identification des marchandises dangereuses transportées

Lisa Raitt, ministre des Transports, a annoncé que la réglementation identifiant les marchandises dangereuses transportées sur les routes et les voies ferrées canadiennes sera harmonisée au Canada et uniformisée avec celle des États-Unis et des Nations Unies. Le nouveau règlement prévoira l'identification transfrontalière uniforme des marchandises dangereuses, ce qui éliminera le besoin de procéder à des interprétations et permettra au personnel d'urgence de mieux comprendre les risques que présentent les marchandises transportées, et ainsi, de prendre les mesures d'intervention appropriées. Les modifications servent à préciser l'utilisation de la plaque étiquette de danger afin d'identifier les livraisons de certaines classes de marchandises dangereuses, telles que les produits chimiques pour piscines, le propane et l'acétone dans les petits contenants. Elles introduisent également de nouvelles indications de danger réglementaires afin d'identifier les peroxydes organiques, les polluants marins et d'autres marchandises dangereuses transportées en quantités limitées.

63e Congrès annuel de l’ACQ – Denis Lebel souligne l’importance de doter le Canada d’infrastructures de transport adéquates

Plus de 450 personnes se sont réunies au Château Frontenac, samedi, dans le cadre du 63e Congrès annuel de l'Association du camionnage du Québec, pour assister à l'allocution très attendue du ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Denis Lebel. D'entrée de jeu, M. Lebel a grandement reconnu l'importance des infrastructures de transport relevant de sa juridiction, notamment le pont Champlain, en raison du rôle économique capital joué par l'industrie du camionnage. Le Ministre a également confirmé que le camionnage constitue le meilleur baromètre afin de témoigner de la santé économique du Canada et de la productivité, qui est à la source de la création de notre richesse.

L’ACQ félicite le nouveau ministre des Transports du Québec

En réaction à la composition du nouveau Conseil des ministres dévoilé par le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, l’Association du camionnage du Québec (ACQ) tient à féliciter Robert Poëti pour sa nomination à titre de ministre des Transports. Présent à l’assermentation des nouveaux ministres, le président-directeur général de l’ACQ, Marc Cadieux, souhaite offrir son expertise et son entière collaboration à M. Poëti, surtout dans le contexte où les défis s’avèrent colossaux dans les années à venir pour l’industrie du camionnage.

Le gouvernement du Canada augmente les taux de rémunération des camionneurs à Port Metro Vancouver

Lisa Raitt, ministre des Transports, a annoncé que le gouvernement du Canada a adopté de nouvelles dispositions réglementaires visant à augmenter les taux de rémunération des camionneurs à Port Metro Vancouver et ce faisant, a respecté l’engagement qu’il avait pris en faveur de la reprise de toutes les activités au port. Le 26 mars 2014, les gouvernements fédéral et provincial, Port Metro Vancouver, Unifor et la United Truckers Association ont accepté le plan d’action conjoint visant le retour au travail.

Lisa Raitt souligne l’importance du commerce international et d’une infrastructure de transport fiable

Lisa Raitt, ministre des Transports, a rencontré les membres de la Chambre de commerce de la région de Toronto, pour discuter des initiatives annoncées dans le Plan d'action économique 2014 qui mettent l'accent sur le rôle des transports dans l'avenir économique du Canada. La ministre Raitt a souligné la nécessité de disposer d'une infrastructure moderne et fiable afin de maintenir un réseau de transport sécuritaire, sûr, efficient et respectueux de l'environnement. Elle a mis en relief deux projets d'infrastructure de transport prioritaires pour le gouvernement : le corridor du nouveau pont pour le Saint-Laurent, à Montréal, et le passage international de la rivière Detroit à Windsor.

Le MTQ dévoile le nouveau programme Écocamionnage

Le ministère des Transports du Québec annonce que le nouveau programme Écocamionnage est maintenant en vigueur. Adopté par le Conseil du Trésor le 25 février 2014, le programme Écocamionnage vise à soutenir les entreprises de transport routier de marchandises dans leurs efforts de diminution de l’empreinte environnementale. Doté d’une enveloppe de plus de 28 millions $ et financé par le Fonds vert, le programme Écocamionnage s’inscrit dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, qui donne au ministère des Transports le mandat de mettre sur pied des actions pour, entre autres, réduire les émissions de gaz à effet de serre du transport routier des marchandises. Le programme Écocamionnage permettra aux professionnels de l’industrie du transport routier des marchandises et des véhicules lourds de financer des mesures permettant l’amélioration de l’efficacité énergétique ou l’utilisation d’énergies de remplacement.

L’ACQ siègera sur le Comité de Mobilité Québec-Lévis

Reconnue pour être la référence en matière de transport de marchandises, l’Association du camionnage du Québec (ACQ) a été invitée par le cabinet du ministre des Transports du Québec (MTQ), Sylvain Gaudreault, à siéger sur le Comité de Mobilité Québec-Lévis, nouvellement mis en place pour améliorer la circulation dans la région métropolitaine de Québec. «Pour nos membres, la coordination demeure le nerf de la guerre, car elle permet grandement de limiter les répercussions sur les déplacements et de minimiser la durée des entraves. Tous les acteurs concernés, dont l’ACQ, travailleront en concertation sur ce Comité pour assurer une meilleure fluidité sur l’ensemble du territoire pour contrer les effets des chantiers routiers», a avancé le président-directeur général de l’ACQ, Marc Cadieux.

Chute d’un fragment de béton sur l’autoroute 40 : le ministre Gaudreault fait le bilan des inspections réalisées

Le ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, Sylvain Gaudreault, annonce que le ministère des Transports a complété, dans les dernières heures, ses inspections à la suite de la chute d’un fragment de béton sur l’autoroute 40 Ouest, à la hauteur du pont d’étagement Henri-Bourassa, le 13 janvier dernier. «Je tiens à exprimer ma vive empathie pour les personnes qui ont été touchées par cet incident survenu en début de semaine. Cette situation est déplorable et nous mettons tout en œuvre pour éviter qu’un événement semblable se reproduise à l'avenir. La sécurité des usagers de la route est une préoccupation de tous les instants pour moi-même et pour tous les employés du ministère des Transports», a déclaré M. Gaudreault.

Dépôt du projet de loi sur l’Agence des infrastructures de transport du Québec

Sylvain Gaudreault, ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, a déposé à l’Assemblée nationale le projet de loi sur l’Agence des infrastructures de transport du Québec. «Avec le dépôt de ce projet de loi, nous franchissons une étape importante. Cette agence est l’organisation autonome et efficace dont le Québec a besoin pour répondre aux attentes élevées de la population et relever les multiples défis en matière d’infrastructures de transport dans les années à venir», a souligné le ministre. «L’Agence des infrastructures de transport du Québec visera à contrôler le coût des projets routiers, à renforcer l’expertise de l’État québécois, à éloigner l’influence politique de la réalisation des travaux et à assurer une décentralisation sur l’ensemble du territoire», a poursuivi M. Gaudreault.