Navigation: recrutement

Nouvelles
0

Guilbault se retrouve parmi les Meilleurs transporteurs employeurs au Québec, et ce, pour une deuxième année consécutive. Cette distinction est décernée par l’organisme Ressources humaines camionnage Canada, dans le cadre de la cinquième édition de son programme des Meilleurs transporteurs employeurs.

Nouvelles
0

Le 21 février dernier, Transport Routier était de passage au Centre de formation professionnelle Paul-Gérin-Lajoie (PGL), qui tenait son traditionnel Salon de l’emploi destiné à ses élèves. Environ 700 élèves fréquentent le Centre de formation PGL annuellement, dont près de 40 pour cent en mécanique de véhicules lourds ou d’engins de chantier.

Nouvelles
0

Dans le cadre d’un plan de croissance visant à attirer de nouveaux chauffeurs, Titanium Trucking Services annonce une augmentation importante de la rémunération des chauffeurs. L’entreprise a annoncé qu’elle augmenterait les tarifs des voituriers-remorqueurs de cinq pour cent au début de la nouvelle année. Cela pourrait représenter jusqu’à six cents de plus au mille pour certains chauffeurs.

Environnement d’affaires
0

Camionage RH Canada a mis en place un nouveau comité consultatif – Youth with Drive – dont l’objectif sera de développer des moyens d’attirer davantage de jeunes travailleurs vers le camionnage. Ce n’est pas une tâche facile. Le chauffeur de camion canadien moyen a maintenant 47,1 ans, soit quatre ans de plus que le travailleur canadien moyen, et moins de 15 pour cent des chauffeurs sont âgés entre 25 et 34 ans. Pour compliquer les choses, une récente étude préparée pour l’Alliance Canadienne du Camionnage (ACC) prévoit aussi une pénurie de 34 000 chauffeurs d’ici 2024. «Les employeurs du camionnage à travers le pays travaillent avec nous et fournissent des conseils, alors que nous élaborons un plan afin de commencer à inverser cette tendance», a déclaré Angela Splinter, présidente-directrice générale de Camionnage RH Canada. Le nouveau comité guidera Camionnage RH Canada dans l’élaboration d’une stratégie d’emploi des jeunes à l’échelle nationale, afin d’accroître la sensibilisation sur les carrières disponibles, partager des stratégies de recrutement et de rétention des jeunes travailleurs, et développer des «outils pratiques» pour les employeurs, selon l’organisme.

Environnement d’affaires
0

À l’occasion de son assemblée générale annuelle, CAMO-ROUTE, le comité sectoriel de main-d’œuvre de l’industrie du transport routier au Québec, a présenté son diagnostic sectoriel de main-d’œuvre pour les années 2016 et 2017. L’analyse révèle que plus de 21 000 nouveaux emplois seront à combler dans le secteur du transport routier durant cette période, dont plus de 19 000 pour le transport de marchandises et près de 2 000 pour le transport par autobus. Les emplois visés sont principalement des conducteurs de camions (13 000), des manutentionnaires (2 700) et des conducteurs d’autobus scolaires (1 300). L’exercice démontre également qu’environ 40 pour cent des entreprises du secteur du transport routier ont connu des problèmes de recrutement en 2014-2015. Cette problématique est principalement causée par la difficulté des employeurs à trouver des candidats compétents pour combler les postes disponibles. La formation de la main-d’œuvre devient donc l’un des plus importants défis de l’industrie pour les prochaines années. Malgré l’effet positif de la formation de la main-d’œuvre au Québec, les entreprises devront également se tourner vers l’embauche de main-d’œuvre immigrante.

Environnement d’affaires
0

Face aux défis de recrutement auxquels est actuellement confrontée l’industrie du transport routier, l’Association du camionnage du Québec (ACQ) lance une campagne de communication s’adressant aux jeunes de 15 à 19 ans et qui vise à les inciter à opter pour une carrière dans l’industrie du transport routier. Pasdecamions.com souhaite démontrer, de façon audacieuse et créative, les effets d’une pénurie de main-d’œuvre dans les métiers de la route tout en valorisant ce secteur d’activité et ses répercussions directes sur la qualité de vie des Québécois. On estime qu’au cours des 10 prochaines années, près de 20 pour cent de la main-d’œuvre partira à la retraite; l’industrie devra donc combler plusieurs postes, dont plus de 14 000 postes de conducteurs de camions. Le nombre d’emplois disponibles dans l’industrie du transport de marchandises est en effet très élevé, mais peu de jeunes le savent. C’est pourquoi, en constatant que le nombre d’élèves inscrits et formés dans les écoles n’est pas suffisant pour combler cette demande, l’ACQ a décidé de faire de l’attraction d’une main-d’œuvre qualifiée et de la valorisation de son secteur d’activité, une priorité. Sous la thématique «pas de camions, pas de…», la campagne de promotion véhicule un message clair : si la pénurie persiste, ce qui apparaît aujourd’hui comme un simple manque de main-d’œuvre pourrait entraîner des conséquences désastreuses dans notre vie quotidienne! De fait, plus de 55 pour cent des produits transportés au Québec le sont par camions. Rappelons que le transport routier des marchandises est un levier économique stratégique important pour le Québec. En effet, l’industrie du camionnage joue un rôle vital en raison des répercussions économiques et sociales de ses activités ainsi que de ses avantages concurrentiels par rapport aux autres modes de transport. Son apport de 3,7 milliards de dollars dans l’économie québécoise en fait un joueur d’une grande importance. Au Québec, on retrouve plus de 7 100 entreprises de camionnage qui emploient plus de 115 000 personnes dans toutes les régions de la province.