Navigation: Routes

Nouvelles
0

Ils ne couvrent que 65 kilomètres, mais les 20 pires points d’engorgement routier du Canada font néanmoins perdre collectivement 11,5 millions d’heures aux automobilistes en plus de leur faire gaspiller 22 millions de litres de carburant par an. Ces chiffres sont tirés du rapport Quand tout s’arrête : Évaluation des pires points d’engorgement au Canada, une étude inédite publiée aujourd’hui par l’Association canadienne des automobilistes (CAA).

Environnement d’affaires
0

Des 12 routes figurant au palmarès des Pires routes 2015, 10 ont fait ou feront l’objet de réparations à court terme. Globalement, ce sont 500 millions de dollars qui auront été investis par les municipalités concernées ou par le ministère des Transports pour la réfection, l’entretien ou l’aménagement sécuritaire de toutes ces routes. Les nombreux signalements obtenus grâce à Pires routes 2015 ont-ils fait accélérer les choses? Regardons de plus près les sommes investies pour la réfection des cinq routes se trouvant au sommet du classement du palmarès de l’an dernier. Le chemin du Lac-Bécancour, à Thetford Mines, a fait l’objet d’importantes réfections sur 2 km en 2015. Des travaux d’entretien sont également prévus en 2016. Investissement total de la municipalité : 400 000$.

Environnement d’affaires
0

Le ministère des Transports informe les usagers de la route que deux déplacements de charges hors normes seront effectués entre le port de Baie-Comeau et le complexe minier de Mont-Wright, à Fermont, sur les routes 138 et 389. Le premier aura lieu les 19 et 20 septembre 2015 et le second la fin de semaine suivante, soit les 26 et 27 septembre. Les convois seront formés de quatre camions avec des chargements d’une largeur de 7,65 mètres. Ils seront escortés par neuf véhicules dont deux de la Sûreté du Québec, qui assurera la gestion de la circulation. La présence d’autres véhicules surdimensionnés en largeur sera interdite sur la route 389 durant ces 4 jours, et la circulation sera ralentie de façon significative. Les convois effectueront des arrêts sur le côté de la chaussée à des endroits stratégiques afin de permettre le passage des autres véhicules de façon sécuritaire. Ces déplacements de charges hors normes seront effectués par Transport Bellemare International. Ils visent le transport de bennes de camions miniers, destinées à ArcelorMittal Mines Canada, au complexe minier de Mont-Wright.

Environnement d’affaires
0

Pour la première fois, CAA-Québec lance une initiative visant à dresser le top 10 des pires routes du Québec. Les citoyens de toutes les régions peuvent dès maintenant faire entendre leur voix à piresroutes-caaquebec.com pour signaler les routes ou les tronçons, qui, selon eux, sont les pires de la province, ou tout simplement voter pour l’un d’entre eux. À la fin de mai, CAA-Québec utilisera ce palmarès des infrastructures routières les plus déficientes afin de sensibiliser les autorités à réparer et à entretenir ces chaussées. «Qu’est-ce qu’une pire route? C’est plus qu’un nid-de-poule!», affirme Sophie Gagnon, vice-présidente communications et affaires publiques. «Ce sont des chaussées si lourdement endommagées qu’elles peuvent non seulement causer des bris aux véhicules, mais également nuire à une circulation sécuritaire. Et après l’hiver glacial que nous venons de traverser, nous voulons signifier aux autorités compétentes l’importance d’être encore plus vigilantes et de prendre les mesures nécessaires, puisque trop souvent, un simple colmatage ne suffit plus», poursuit-elle. Pour CAA-Québec, c’est avant tout une manière ludique de donner une voix à la population.

Environnement d’affaires
0

Après avoir participé à une table ronde avec l’Alliance canadienne du camionnage (ACC), Lisa Raitt, ministre des Transports, a annoncé que Transports Canada appuie deux technologies de sécurité – les dispositifs de consignation électroniques et les systèmes de contrôle de stabilité – qui peuvent rendre les routes canadiennes plus sécuritaires. Ceci est conforme à l’engagement du gouvernement du Canada d’harmoniser ses normes pour les véhicules avec celles des États-Unis. Transports Canada travaille également avec les provinces et les territoires afin d’élaborer un plan d’affaires pour l’introduction de ces dispositifs au Canada, lorsque les normes seront mises en place. Les systèmes de contrôle de stabilité sont installés sur les nouvelles voitures et camionnettes afin de prévenir les collisions. Il s’agit d’une technologie dont les avantages en matière de sécurité sont avérés puisqu’elle permet de réduire le nombre de collisions automobiles, d’améliorer le contrôle du conducteur, d’empêcher les tonneaux et de renforcer la stabilité directionnelle.

Environnement d’affaires
0

RMT Équipement a annoncé l’acquisition de l’entreprise Balance électronique de camion RT (BRT) basée à Saguenay. Cette acquisition s’effectue par l’entremise de la filiale manufacturière de RMT, Systèmes TrackWeight. L’ajout des systèmes de pesage BRT complète l’offre de RMT, qui vend et installe des balances pour chargeurs, camions miniers et grues de manutention ainsi que des systèmes de caméras de recul. Les camionneurs sont assujettis aux normes gouvernementales très sévères en matière de charges axiales maximales sur les routes. «Cette acquisition consolide notre positionnement dans le marché en offrant non seulement une gamme complète de solutions de pesage, mais surtout, des conseils et de l’accompagnement pour aider les transporteurs routiers à maximiser leurs voyages. Ce qu’on souhaite en fin de compte, c’est faciliter le travail des camionneurs et assurer la paix d’esprit des dirigeants d’entreprise de camionnage», a commenté Marc-André Lefebvre, président de RMT Équipement.

Environnement d’affaires
0

Conformément à l’engagement du ministre des Transports et ministre responsable de la région de Montréal, Robert Poëti, une première rencontre du groupe de discussion sur la sécurité des cyclistes se tenait le 15 juillet dernier. Le ministre a par la suite tenu à rappeler l’importance d’adopter des comportements sécuritaires sur la route en raison des nombreux accidents qui se sont produits depuis ce printemps. Il était accompagné pour l’occasion de Louis Garneau. «Les premiers mois de l’année 2014 laissent entrevoir une augmentation du nombre total de victimes pour l’ensemble des usagers de la route par rapport à l’an dernier. Une partie de la solution se trouve directement derrière le volant et le guidon. J’invite donc l’ensemble des usagers à faire preuve de prudence et de courtoisie dans tous leurs déplacements pour ne pas assombrir la période des vacances», a déclaré M. Poëti.

Environnement d’affaires
0

Lisa Raitt, ministre des Transports, a annoncé que la réglementation identifiant les marchandises dangereuses transportées sur les routes et les voies ferrées canadiennes sera harmonisée au Canada et uniformisée avec celle des États-Unis et des Nations Unies. Le nouveau règlement prévoira l’identification transfrontalière uniforme des marchandises dangereuses, ce qui éliminera le besoin de procéder à des interprétations et permettra au personnel d’urgence de mieux comprendre les risques que présentent les marchandises transportées, et ainsi, de prendre les mesures d’intervention appropriées. Les modifications servent à préciser l’utilisation de la plaque étiquette de danger afin d’identifier les livraisons de certaines classes de marchandises dangereuses, telles que les produits chimiques pour piscines, le propane et l’acétone dans les petits contenants. Elles introduisent également de nouvelles indications de danger réglementaires afin d’identifier les peroxydes organiques, les polluants marins et d’autres marchandises dangereuses transportées en quantités limitées.

Environnement d’affaires
0

Le gouvernement de la Saskatchewan a approuvé une nouvelle réglementation sur le camionnage, combinant des règles entre la Saskatchewan, l’Alberta et la Colombie-Britannique par le biais d’un nouveau partenariat de l’Ouest. «Ces changements permettront à l’industrie d’accroître l’efficacité grâce à des coûts d’exploitation réduits et des formalités administratives réduites», a déclaré Don McMorris, ministre des Routes et de l’Infrastructure. «Ces modifications donnent à l’industrie plus d’options pour le transport de marchandises, en fonction des combinaisons tracteur/remorque et des dimensions internes.» L’objectif de la nouvelle réglementation est de rendre le camionnage interprovincial plus facile, plus efficace et plus rentable.