Navigation: Distance

Environnement d’affaires
0

Volvo Trucks North America abolit 500 emplois supplémentaires à son usine du comté de Pulaski, aux États-Unis. Volvo indique que les coupures sont dues à la réduction prévue de la demande de camions. Le marché total des camions de Volvo Trucks North America sera en baisse de 20 pour cent, ce qui représente environ 60 000 camions.
L’entreprise a éliminé 300 emplois à cette même usine en septembre. Plus tôt cette année, l’usine de camions employait 2 800 travailleurs, alors que ce nombre était de 1000 au début de 2009. La seconde vague de mises à pied entrera en vigueur le 13 février. La baisse de la demande a été particulièrement difficile sur le marché des camions longue distance. L’entreprise et le syndicat local, UAW Local 2069, offriront des réunions de soutien aux employés concernés.

Environnement d’affaires
0

Wind Point Partners a annoncé aujourd’hui que l’entreprise financée par capital-risque Groupe Dicom Transport, un chef de file des services de livraison rapide interentreprises basé à Montréal, a accru ses capacités de livraison transfrontalière grâce à l’acquisition de Modern Forwarding. Établi à Windsor, en Ontario, Modern Forwarding offre le transport de chargements complets et partiels, plus particulièrement entre les États-Unis et le Canada. Modern a de l’expérience dans le dédouanement et fait la livraison par camion à partir des États-Unis jusqu’en Ontario, pour le compte d’entreprises Fortune 500. Le parc de l’entreprise comprend quelque 100 chauffeurs et propriétaires-exploitants, un nombre qui devrait augmenter considérablement en 2015. Les services de Modern Forwarding seront alignés sur ceux de la division de fret du Groupe Dicom Transport. Wind Point a fait l’acquisition de Dicom en février 2014, en partenariat avec Scott Dobak, qui s’est joint à l’entreprise à titre de chef de la direction. Avant Dicom, M. Dobak était président des divisions LTL et TMS de RoadRunner Transportation, une entreprise de 775 millions de dollars.

Environnement d’affaires
0

Le premier projet d’envergure de transport par camions au gaz naturel en Amérique du Nord sera bientôt une réalité. En effet, 100 camions lourds commerciaux fonctionnant au gaz naturel comprimé (GNC) vont relier le Québec et le Texas. Le projet a été annoncé la semaine dernière par Ryder System Inc., qui a conclu avec C.A.T. Inc. un contrat de location et d’entretien complet des véhicules. Les nouveaux camions remplaceront près du tiers du parc actuel de véhicules et feront une liaison longue distance d’environ 3 400 kilomètres; le ravitaillement sera assuré par une tierce partie dont le nom n’a pas encore été divulgué. «Il s’agit d’un développement important et qui arrive en temps opportun pour le secteur du transport en Amérique du Nord», a déclaré Alicia Milner, présidente de l’Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel. «L’utilisation accrue du gaz naturel comme carburant pour les véhicules peut contribuer à l’atteinte des objectifs économiques et environnementaux du Canada et des États-Unis.» À la fin d’août, le gouvernement Harper et l’administration Obama ont publié le Plan prospectif conjoint du Conseil Canada–États-Unis de coopération en matière de réglementation, dans lequel l’utilisation du gaz naturel dans les transports figure parmi les 24 secteurs prioritaires qui nécessitent des améliorations à la façon dont les ministères et organismes de réglementation des deux pays travaillent ensemble. «L’utilisation du gaz naturel comme carburant dans les transports est le résultat d’une combinaison de facteurs, dont les prix abordables du gaz naturel, la disponibilité de nouveaux moteurs et de nouvelles technologies pour les véhicules et les émissions moindres comparativement aux carburants traditionnels», a expliqué Timothy M. Egan, PDG de l’Association canadienne du gaz. «Ce projet est emballant car il prévoit une liaison longue distance transfrontalière.»

Produits
0

Mack offre une nouvelle solution télématique s’appuyant sur son système de surveillance de l’entretien GuardDog. Appelée «GuardDog Connect», cette solution sera offerte gratuitement en équipement standard avec les camions Pinnacle de l’année-modèle 2015 dont la sortie est prévue en janvier 2014.

Environnement d’affaires
0

Beau travail, c’est ce qu’a dit l’American Trucking Associations (ATA) à la Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA). Une décision rendue récemment par la Cour d’appel américaine, pour le District de Columbia, a annulé la pause de 30 minutes obligatoire pour les chauffeurs courte distance, mais en ne faisant référence qu’aux détenteurs d’un permis de conduire non-commercial œuvrant dans un rayon de 150 miles de leur lieu de travail, ce qui a semé la confusion chez les chauffeurs courte distance titulaires d’un permis de conduire commercial. Ann Ferro, administratrice de la FMCSA, a clarifié la situation en précisant que la FMCSA appliquerait le règlement non seulement aux chauffeurs détenteurs d’un permis de conduire non-commercial, mais également à ceux possédant un permis commercial et œuvrant dans un rayon inférieur à 100 miles de leur lieu de travail.

Environnement d’affaires
0

La Cour d’appel américaine pour le District de Columbia Circuit a confirmé la disposition de remise à zéro après 34 heures de service, selon la nouvelle réglementation sur les heures de service pour les chauffeurs de camion, mais rejette la pause de 30 minutes pour les conducteurs courte distance. «La Federal Motor Carrier Safety Administration (FMCSA) l’a emporté non pas grâce à la solidité de ses prouesses réglementaires, mais plutôt grâce à une simple guerre d’usure», a écrit la juge Janice Roberts Brown devant l’unanimité de la Cour. Dans la décision rendue la semaine dernière, la Cour s’en est principalement remis à l’expertise de la FMSCA en ce qui a trait aux détails techniques.