Navigation: budget

Nouvelles
0

«Ce 4e budget du ministre des Finances, M. Carlos Leitão, marque le maintien à l’équilibre budgétaire pour une troisième année consécutive, tout en adressant plusieurs mesures bienvenues pour notre industrie et pour une croissance économique soutenue et durable. Mais avant tout, l’ACQ se réjouit que sa principale demande ait été considérée dans le présent budget», confie d’entrée de jeu Marc Cadieux, PDG de l’Association du camionnage du Québec (ACQ).

Environnement d’affaires
0

Ce second budget de Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l’Économie, met tout simplement la table à la plateforme électorale qui risque de s’installer rapidement au Québec au cours des prochaines semaines. Le gouvernement minoritaire en place annonce ses choix, lance des messages clairs, mais reste très prudent dans un contexte économique encore anémique où il veut travailler beaucoup plus sur le contrôle des dépenses que sur l’espoir d’une croissance incertaine. «Il n’est donc pas surprenant, mais évidemment décevant, de ne pas retrouver grand-chose pour les industries, ni en termes de promesses, ni en termes d’injection de fonds publics. Le gouvernement a les mains et les cordons de la bourse liés dans le cadre d’un exercice budgétaire déficitaire, orienté vers un retour convoité à l’équilibre d’ici 2 ans, et doit plutôt annoncer une diminution des dépenses dans les budgets de ses ministères hormis la santé et l’éducation», constate Marc Cadieux, président directeur-général de l’Association du camionnage du Québec (ACQ).

Environnement d’affaires
0

Pour la première fois de l’histoire au Canada, un ministre des Finances a présenté son dixième discours sur le budget. Hormis cet exploit, James M. Flaherty ne remportera pas de médaille d’or pour ses mesures à l’endroit de l’industrie du transport routier de marchandises cette année. Il reste prudent et vise toujours un retour à l’équilibre budgétaire pour 2015-2016, année effectivement électorale. «Sans être un budget d’austérité, en gelant les budgets de fonctionnement et en augmentant certaines taxes, le gouvernement poursuit un contrôle très serré afin d’atteindre des surplus dès 2015, ce à quoi il s‘est commis depuis déjà plusieurs années», constate Marc Cadieux, président-directeur général de l’Association du camionnage du Québec (ACQ).

Environnement d’affaires
0

L’Association du camionnage du Québec (ACQ) a profité des consultations prébudgétaires menées par le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, en prévision de son budget 2014-2015 qui sera déposé le 11 février prochain, pour soumettre des recommandations afin d’assurer une fiscalité plus équitable et améliorer la compétitivité des entreprises pour notre industrie. De celles-ci se trouvent, entre autres, l’ajustement de la déduction pour l’amortissement des véhicules de catégorie 16 (camions et tracteurs) à 60 pour cent. Dans une note de commentaires qu’il a récemment déposée à M. Flaherty et au lieutenant du Québec, le ministre de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, Denis Lebel, le président-directeur général de l’ACQ, Marc Cadieux, a fait valoir que cette déduction augmenterait grandement la compétitivité des transporteurs et leurs investissements pour générer une croissance économique à long terme au pays.